Publicité

Royaume-Uni : le gouvernement lance sa chaîne Whatsapp officielle (et risque de vite le regretter)

Le gouvernement britannique a lancé ce 22 janvier sa chaîne Whatsapp officielle.
UK Government / X (ex-Twitter) Le gouvernement britannique a lancé ce 22 janvier sa chaîne Whatsapp officielle.

ROYAUME-UNI - Un montage léché pour les réseaux sociaux, et un crieur public réquisitionné pour la vidéo de promotion. Le gouvernement britannique avait soigné sa communication pour annoncer, ce lundi 22 janvier, le lancement de sa chaîne officielle sur Whatsapp. L’équipe de Rishi Sunak a choisi de se doter d’un canal de discussion sur cette messagerie pour transmettre toutes sortes « d’informations importantes directement sur les téléphones ».

Au Royaume-Uni, les « vrais » héros du scandale du Post Office entendus par une commission parlementaire

Les utilisateurs de Whatsapp qui le souhaitent peuvent donc désormais rejoindre cette chaîne pour recevoir, une fois par semaine, des informations officielles concernant par exemple l’ouverture de la vaccination contre la grippe, des rappels pour les déclarations de revenus ou encore des annonces sur les aides financières proposées par l’État.

Le 10 Downing Street a dans un premier temps préparé les internautes à son annonce, avec un montage publié sur X (anciennement Twitter). « Quelque chose de génial va arriver », peut-on lire dans une bulle verte rappelant une fenêtre de conversation Whatsapp. « Ne bougez pas », est-il également écrit.

Un lourd historique entre le gouvernement et Whatsapp

Les Britanniques n’ont pas attendu plus d’explications pour railler la démarche. Il faut dire qu’outre-Manche, le nom de cette messagerie est associé à une affaire peu glorieuse pour le parti conservateur au pouvoir à Londres : celle de la gestion controversée de la pandémie de Covid-19 dans le pays, qui fait l’objet d’une commission d’enquête indépendante depuis l’été dernier.

Cette dernière s’appuie sur des dizaines de milliers de documents, dont de nombreux messages échangés sur Whatsapp, un moyen de communication clé pour le gouvernement britannique. Ces messages révèlent par exemple que l’actuel Premier ministre Rishi Sunak était qualifié de « Dr Death » (« Dr Mort ») par une scientifique conseillant le gouvernement – elle dénonçait un dispositif lancé en 2020 par celui qui était alors ministre des Finances pour inciter les Britanniques à aller au restaurant. Dans d’autres, Boris Johnson était décrit par ses équipes avec un émoji « chariot de courses »… parce qu’il était susceptible d’être poussé ou de dériver dans toutes les directions.

L’ancien Premier ministre a surtout fait l’objet de vives critiques lorsque la commission a découvert que seuls ses messages Whatsapp envoyés à partir de mai 2021 avaient été retrouvés. Un « problème technique » lié à un changement de téléphone, a fait valoir son équipe. Même problème avec Rishi Sunak : l’actuel Premier ministre ne dispose plus d’aucun message Whatsapp datant de la période Covid. Parce qu’il ne les a jamais sauvegardés lors de ses changements réguliers de mobile, avance-t-il.

Un lourd historique, donc, qui n’a pas échappé aux Britanniques, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

« Hum, le Premier ministre va se filmer en direct en train de supprimer tous ses Whatsapp ? »

« Vous avez retrouvé tous vos Whatsapp ? »

« Ils vont diffuser tous leurs Whatsapp, tous dans un grand fichier public. “Ouais, on s’est dit : allez, tant pis”, a indiqué une source au 10 Downing Street »

« Oyez ! Oyez ! »

L’équipe de Rishi Sunak a finalement dévoilé la nouveauté quelques minutes plus tard dans une vidéo. On y voit Alan Myatt, un homme auréolé de deux records au Guinness Book pour ses performances vocales en tant que crieur public, lancer dans les rues de Londres : « Oyez ! Oyez ! Le gouvernement britannique est maintenant sur Whatsapp ! »

Downing Street a même créé un « sticker » à l’effigie du crieur, comme le montre un journaliste ayant rejoint le canal.

« Les chaînes Whatsapp sont utilisées par tout un éventail d’organismes, des organes de presse aux clubs de football, et par de plus en plus de gouvernements », se justifie le pouvoir britannique dans son annonce. La Côte d’Ivoire a effectivement lancé son canal en septembre, comme le gouvernement catalan ou la ville de New York.

Mais ces explications n’ont pas mis fin aux moqueries. « Je viens de vous rejoindre mais le fil ressemble à ça ? ? », s’interroge ironiquement un internaute, montrant une conversation dans laquelle tous les messages ont été supprimés.

Heureusement pour Rishi Sunak, les personnes ayant rejoint la chaîne ne peuvent pas elles-mêmes répondre aux messages. Elles pourront uniquement réagir avec des émojis, et cela semble déjà bien assez.

À voir également sur Le HuffPost :

Sarah Ferguson, membre de la famille royale britannique, révèle avoir un cancer de la peau

En Irlande du Nord, la grève des fonctionnaires est massive et c’est une première