Publicité

Royaume-Uni : une femme virée pour « vol » après avoir mangé un sandwich abandonné au bureau

Une femme est licenciée après avoir mangé un sandwich laissé après une réunion  - Credit:Martin Lee / Rex Featur/REX/SIPA / SIPA / Martin Lee / Rex Featur/REX/SIPA
Une femme est licenciée après avoir mangé un sandwich laissé après une réunion - Credit:Martin Lee / Rex Featur/REX/SIPA / SIPA / Martin Lee / Rex Featur/REX/SIPA

Une femme de ménage d'origine équatorienne, licenciée par son entreprise pour avoir mangé un sandwich, c'est l'histoire qui choque le Royaume-Uni ! Gabriela Rodriguez a travaillé chez Devonshires Solicitors à Londres pendant deux ans, jusqu'au jour où son entreprise, Total Clean, le sous-traitant chargé du ménage, lui a signifié son licenciement.

Selon la société, Gabriela Rodriguez était coupable de « vol » car elle s'était emparée des biens d'un client « sans autorisation ni excuse raisonnable ».

La femme de ménage, d'origine équatorienne, poursuit aujourd'hui le cabinet d'avocat dans lequel elle travaillait. Elle l'accuse d'être responsable de son licenciement.

À LIRE AUSSI Un employeur peut-il refuser une démission ?

Un préjudice de 1,90 $ pour l'entreprise

Gabriela Rodriguez est accusée d'avoir consommé un sandwich, estimé à 1,90 $, qui traînait après une réunion et qui était censé terminer à la poubelle.

Des dizaines de membres des Voix Unies de l'Union Mondiale se sont rassemblées pour manifester leur soutien à la jeune mère célibataire. Armés de boîtes de thon, de sandwichs emballés, de ballons et de lettres, ils sont retrouvés devant les bureaux du cabinet d'avocat. Le syndicat représentant Gabriela Rodriguez a affirmé que son licenciement relevait d'une « discrimination raciale » et a décidé d'intenter un procès contre Total Clean et Devonshires devant les prud'hommes pour licenciement abusif.

300 tuna sandwiches and 100 cans of tuna. That’s what we [...] Lire la suite