Royaume-Uni : un enfant de 5 ans décède après s'être retrouvé coincé dans un ballon rempli d'hélium

Après le décès de son fils, une mère de famille alerte sur le danger des ballons gonflés à l'hélium (Photo : Getty Images) (Getty Images)

Alors que la victime a été empoisonnée par la surconcentration de gaz à l'intérieur du ballon, sa mère a décidé de tirer la sonnette d'alarme.

Un simple jeu qui a tourné à la tragédie. Un enfant de 5 ans a perdu la vie il y a quelques jours au Royaume-Uni, après avoir été victime d'un empoisonnement à l'hélium. Le malheureux petit garçon s'était retrouvé la tête coincée à l'intérieur d'un ballon.

Comme l'explique SudInfo, reprenant des informations de The Sun, il s'agissait plus précisément d'un ballon en forme de dinosaure, approximativement de la même taille que l'enfant. Ce dernier aurait voulu faire une blague aux autres membres de sa famille en se glissant dans le ballon en question, mais s'est retrouvé pris au piège et a perdu connaissance.

L'hélium "peut prendre une vie en quelques secondes"

L'enfant a ensuite été trouvé par sa mère, qui a immédiatement prévenu les secours. Les premières tentatives de réanimation n'ont pas fonctionné et la victime a ensuite été hospitalisée. Malgré tous les efforts du personnel médical, le petit garçon a finalement succombé à son empoisonnement six jours après le drame.

La mère du défunt est désormais déterminer à alerter sur les dangers de l'hélium, disponible en vente libre et fréquemment utilisé pour gonfler des ballons destinés à des enfants. "C'est toxique et peut prendre une vie en quelques secondes, que ce soit un enfant ou un adulte, résume la mère de famille, âgée de 43 ans, citée par SudInfo. C'est très dangereux. (...) Je veux que les parents, les grands-parents, les gardes d'enfants, les adultes, les étudiants, tous ceux qui ont été en contact avec de l'hélium soient prudents quant à la façon dont ils l'utilisent et s'en débarrassent."

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles