Royal Baby : pourquoi l'enfant de Meghan Markle et du prince Harry ne sera ni prince ni princesse

Laetitia Reboulleau

Dans quelques semaines, la famille royale comptera un nouveau membre : le premier né du prince Harry et de son épouse Meghan Markle. Mais contrairement à ses cousins George, Charlotte et Louis, ce Royal Baby n’aura ni le titre de prince ni celui de princesse. Du moins, à part si la reine en décide autrement.

Pool/Samir Hussein / Contributeur
Pool/Samir Hussein / Contributeur

Dans la famille royale britannique, tous les enfants ne sont pas logés à la même enseigne, même si leurs parents sont tous deux de sang royal. A leur naissance, les enfants du prince William, George, Charlotte et le petit Louis, ont tous obtenu le statut de prince ou de princesse d’Angleterre, au même titre que leur père et que leur oncle, le prince Harry. Les observateurs extérieurs auraient donc pu croire qu’un traitement similaire attend les futurs enfants de ce dernier. Pourtant, il n’en est rien.

Cette situation est due à une décision du roi George V, le grand-père de la reine Elizabeth II. Pour la comprendre, il faut remonter à 1917. A l’époque, il signe un décret dans lequel il limite l’usage du titre “Son Altesse Royale”, et donc par conséquent les titres de princesse et de prince. Seuls les petits enfants des fils des souverains (soit le prince Harry et le prince William), ainsi que les enfants du fils aîné du prince de Gales (soit les enfants du prince William) peuvent y prétendre. Les enfants du prince Harry, eux, se situent trop loin dans l’ordre de succession pour y avoir droit, tout simplement.

Une décision de la reine

Ce décret étant un décret royal, seule la reine d’Angleterre possède le pouvoir de changer les choses. Si elle le décide, les enfants du prince Harry et de Meghan Markle pourront donc accéder au titre de prince et de princesse. Sinon, ils auront tout de même droit à des titres. Si le couple a un garçon, ce dernier sera le Comte de Dumbarton. S’ils ont une fille, elle sera Lady Mountbatten-Windsor, tout en portant le titre “De Sussex“, au même titre que leurs parents.

La question qui se pose est donc la suivante : la reine Elizabeth II décidera-t-elle de faire une exception pour ce nouveau Royal Baby ? Cela parait peu probable, puisqu’à par ses deux aînés, le prince Charles et la princesse Anne, aucun de ses propres enfants ne porte le titre de prince ou de princesse. La souveraine n’ayant pas souhaité faire d’exception pour ses descendants, elle n’en fera vraisemblablement pas non plus pour son arrière-petit-fils ou son arrière-petite-fille. Inflexible, la reine restera probablement fidèle à la tradition et au choix de son grand-père.

A LIRE AUSSI
> Qui est Lady Kitty Spencer, la nièce de Lady Diana ?
> Meghan Markle enceinte : pourquoi le sexe d’un Royal Baby reste-t-il toujours secret ?
> Meghan Markle enceinte : quel prénom pour le Royal Baby ?