Roselyne Bachelot et Benjamin Biolay ne s’entendent pas du tout et le font savoir

Photo
Reuters / Getty Images

CULTURE - « Vous m’avez mis au pain sec ! », lança un jour Benjamin Biolay. « Sa tartine en tout cas était bien beurrée et des deux côtés », réplique aujourd’hui Roselyne Bachelot. L’ancienne ministre de La Culture a publié ce jeudi 5 janvier son nouveau livre titré 682 jours, Le bal des hypocrites.

Elle revient sur son passage rue de Valois, et livre ses vérités sur la manière dont a été traité le monde de la culture pendant la crise du Covid-19. Mais surtout, celle qui est de retour au sein des Grosses Têtes a décidé de régler ses comptes. Notamment avec les artistes qui ont, selon elle, fait preuve d’ingratitude en critiquant l’action de l’État, alors que le secteur, à l’arrêt, était maintenu sous perfusion financière. L’ancienne ministre précise qu’elle en veut aux artistes « les plus friqués », dont Benjamin Biolay.

Bachelot comme Biolay, personne ne mâche ses mots

Celle qui était l’invitée de RTL se dit choquée « d’avoir vu certains artistes, souvent parmi les mieux payés venir se plaindre sur certains plateaux, le vôtre et d’autres.. ». « Vous citez Benjamin Biolay notamment ? », demande la journaliste et Roselyne Bachelot de répondre : « Voilà ».

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Leur joute verbale commence en février 2021 quand le chanteur a proposé à Roselyne Bachelot un débat. « Je trouve que notre ministre de tutelle est un peu absente, sauf pour nous rabrouer quand on dit des bêtises » avait-il dit au micro d’Europe 1 le 12 février.

Le soir même, rebelote. L’interprète de Comment est ta peine ? sacré artiste masculin de l’année aux Victoires de La Musique, avait profité de son discours (visible ci-dessous) pour souligner « le silence étourdissant » du ministère de la Culture.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

D’ailleurs, d’autres artistes tel que Jean-Louis Aubert, ou le clarinettiste Thomas Savy ont profité de la scène des Victoire de la Musique 2021 pour exprimer un message à l’ex-locataire de la Rue de Valois. Elle se trouvait alors dans les coulisses.

Photo
capture d’écran Instagram / Benjamin Biolay

Sur Instagram, l’homme de 49 ans a choisi de ne pas laisser passer les attaques du livre. Le compositeur a publié en story une fausse couverture de la bande dessinée Les aventures de Tintin, titrée À la recherche de ta dignité. Tout ceci, sans oublier de taguer Roselyne Bachelot.

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi