Publicité

« Rosalie » dévoile sa bande-annonce avec Nadia Tereszkiewicz en étonnante femme à barbe

Nadia Tereszkiewicz, ici dans « Rosalie » de Stéphanie Di Giusto.
Marie-Camille Orlando - 2023 TRESOR FILMS - GAUMONT - LDRPII - ARTÉMIS PRODUCTIONS Nadia Tereszkiewicz, ici dans « Rosalie » de Stéphanie Di Giusto.

CINÉMA - De meilleur espoir féminin 2023 à femme à barbe. Ce jeudi 25 janvier, la bande-annonce de Rosalie, nouveau film de Stéphanie Di Giusto avec l’étoile montante du cinéma français Nadia Tereszkiewicz, a été dévoilée, révélant ainsi les premières images très attendues de cette dernière dans ce rôle au physique étonnant.

« Rosalie » à Cannes, femme à barbe et femme à tout prix

Dans Rosalie, Nadia Tereszkiewicz (Mon crime, Les Amandiers) est une jeune femme dans la France des années 1870, mais pas n’importe quelle femme. Touchée par l’hirsutisme depuis sa naissance, son visage et son corps sont recouverts de poils, qu’elle rase méthodiquement chaque jour.

Mais voilà, comme nous le montre la bande-annonce ci-dessous, Rosalie n’a plus envie de cacher sa différence quand elle s’émancipe de son père et épouse Abel (Benoît Magimel), tenancier de café acculé par les dettes.

En 2024, elle aurait pu être l’une de ces femmes qu’on admire pour oser faire voler en éclat les diktats d’une supposée féminité. Sauf que Rosalie vit à la fin des années 1870, à une époque où les rares femmes qui lui ressemblent finissent le plus souvent en phénomène de foire.

Dans ce long-métrage présenté pour la première fois lors du dernier Festival de Cannes, Stéphanie Di Giusto (La danseuse) filme avec beaucoup de douceur (et sans sensationnalisme) une fresque intime sur l’acceptation de soi et de la différence, dont la sortie en salles est fixée au 10 avril.

À voir également sur Le HuffPost :

« Avatar : le dernier maître de l’air » sur Netflix : la bande-annonce fait grimper l’impatience des fans

« Civil War », avec Kirsten Dunst, s’annonce comme un blockbuster hypnotisant et anxiogène