Publicité

Le roi Charles III va être hospitalisé pour un problème de prostate

Le roi Charles III, ici à l’église St-Mary Magdalene, sur le domaine de Sandringham, dans l’est de l’Angleterre, le 25 décembre 2023.
ADRIAN DENNIS / AFP Le roi Charles III, ici à l’église St-Mary Magdalene, sur le domaine de Sandringham, dans l’est de l’Angleterre, le 25 décembre 2023.

ROYAUME-UNI - Après une annonce médicale concernant Kate Middleton ce mercredi 17 janvier, le palais de Buckingham communique un peu plus tard dans la journée sur le roi Charles III. Âgé de 75 ans, il doit être hospitalisé la semaine prochaine en raison d’une hypertrophie « bénigne » de la prostate.

Ce portrait de Charles III sera dans tous les bâtiments publics du Royaume-Uni, et ça coûte très cher

« Comme de milliers d’hommes chaque année, le roi a consulté pour une hypertrophie de la prostate. Ce dont est atteinte sa Majesté est bénin et il se rendra à l’hôpital la semaine prochaine pour une procédure correctrice », a annoncé le palais dans un bref communiqué.

« Les engagements publics du roi seront reportés pendant une courte période de récupération », précise le texte.

Une pathologie très fréquente chez les hommes d’un certain âge

C’est la première fois depuis son accession au trône le 8 septembre 2022 à la mort de sa mère la reine Elizabeth II que le palais évoque publiquement l’état de santé du souverain.

L’hypertrophie de la prostate est une pathologie très fréquente chez les hommes d’un certain âge et qui, faute de traitement, peut entraîner une détérioration progressive du fonctionnement de la vessie ainsi que des infections urinaires.

Cette annonce intervient alors que la princesse Kate Middleton, épouse du fils aîné de Charles, le prince William, est hospitalisée pour au moins 10 jours à Londres après une opération abdominale qui s’est déroulée avec succès mais la contraint à suspendre ses obligations jusqu’à fin mars.

À voir également sur Le HuffPost :

Au Royaume-Uni, les « vrais » héros du scandale du Post Office entendus par une commission parlementaire

Elizabeth II : ce que révèle ce document inédit sur les dernières heures de la reine