Publicité

Le roi Charles III a reçu Rishi Sunak en personne, une première depuis son diagnostic

Buckingham palace a annoncé début février que le roi était atteint d’un cancer.

Le roi Charles III a rencontré Rishi Sunak pour leur audience hebdomadaire, le 21 février 2024.
JONATHAN BRADY / AFP Le roi Charles III a rencontré Rishi Sunak pour leur audience hebdomadaire, le 21 février 2024.

ROYAUME-UNI - Retour (presque normal) aux affaires. Le roi Charles III a reçu en personne le Premier ministre britannique Rishi Sunak ce mercredi 21 février pour son audience hebdomadaire au palais de Buckingham, une première depuis l’annonce du cancer dont souffre le souverain de 75 ans, selon des images diffusées par les télévisions britanniques.

Charles III atteint d’un cancer, le roi remercie « sincèrement » tous ceux qui le soutiennent

Lors de la rencontre, le chef du gouvernement s’est réjoui de voir le roi « si bien », lui assurant : « tout le pays est derrière vous ». Charles a quant à lui évoqué les messages de soutien « merveilleux » qu’il a reçus depuis l’annonce de sa maladie le 5 février, confiant que ces manifestations lui ont tiré « des larmes ».

Le roi a en outre pris part mercredi après-midi au « Privy Council » (Conseil privé) organe chargé de conseiller le monarque. Dernièrement, le roi était apparu se rendant au culte le dimanche à Sandringham, dans l’Est de l’Angleterre.

Un cancer détecté « tôt »

Moins de 18 mois après avoir accédé au trône, le souverain a débuté en début de mois son traitement contre une forme de cancer qui n’a pas été précisée. On sait que la maladie a été détectée lors d’une intervention récente pour une hypertrophie bénigne de la prostate mais qu’il ne s’agit pas d’un cancer de la prostate. Rishi Sunak avait déclaré que la maladie avait été détectée « tôt ».

S’il va poursuivre certaines de ses fonctions administratives, il va s’absenter de la vie publique pour une durée indéterminée, a annoncé le palais.

Dans un message de remerciement il y a une dizaine de jours, le roi s’était réjoui de voir que le fait d’avoir rendu public sa maladie ait « aidé à favoriser la sensibilisation du grand public et à mettre en lumière le travail de toutes ces organisations qui soutiennent les patients atteints de cancer et leurs familles à travers le Royaume-Uni et le reste du monde ».

VIDÉO - La minute de Charles III