Publicité

Robert Badinter : sa fille Judith disparue à 20 ans pendant son jogging, cette mystérieuse histoire dont on n’a jamais eu le fin mot

Une bien triste nouvelle a été dévoilée par l'AFP vendredi 9 février 2024. Au cours de la nuit précédant cette journée, l'ancien Garde des Sceaux Robert Badinter est mort. Âgé de 95 ans, il était principalement connu pour son combat contre la peine de mort. Il était d'ailleurs le ministre de la justice de François Mitterrand lorsque la peine de mort fut officiellement abolie en France. Bien évidemment, Robert Badinter a eu droit à de nombreux hommages posthumes suite à l'annonce de sa disparition. Au cours de sa carrière politique, il fut notamment président du Conseil Constitutionnel de 1986 à 1995. Mais aussi sénateur des Hauts-de-Seine jusqu'en 2011. Né en 1928 à Paris, Robert Badinter a vu le jour au sein d'une famille juive de Bessarabie. Après avoir vu son père être emporté durant la seconde guerre mondiale dans de terribles circonstances, il était devenu un avocat renommé. Côté vie privée, il partageait sa vie avec Elisabeth Badinter. Ensemble, le couple a donné naissance à trois enfant Judith Badinter, Simon Badinter et Benjamin Badinter. Parmi ces derniers, seule Judith Badinter avait fait parler d'elle dans les médias durant les années 80. Le mardi 30 juin 1987, la fille de l'homme politique, qui était âgée de seulement 20 ans, avait disparu. Étudiante en droit à l'époque, elle avait quitté le moulin Silly-Tillard aux alentours de 8h30. Elle avait pris le soin de laisser un message à son frère pour le prévenir. "Je n'arrive (...)

Lire la suite sur Closer

Charles III atteint d’un cancer : cet effet complètement inattendu provoqué par l'annonce de sa maladie
Il dérobe une voiture de location, un détail tout bête va le perdre
Astrologie 2024 : voici les cadeaux parfaits pour le Cancer à la Saint-Valentin
Un Youtubeur de 28 ans battu à mort dans des circonstances glaçantes
TÉMOIGNAGE. “Le frisson que me procure ma liaison extra-conjugale m’aide à supporter mon triste mariage”