Une robe portée par Judy Garland dans "Le Magicien d'Oz" retrouvée 40 ans après avoir disparu

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Judy Garland dans
Judy Garland dans

Une des robes portées par Judy Garland dans Le Magicien d'Oz a été retrouvée 40 ans après avoir disparu, rapportent les médias américains, dont la revue People. Cette robe bleue avait été offerte dans les années 1970 au père Gilbert Hartke, responsable du département théâtre de l'université catholique d'Amérique, à Washington.

La tenue iconique avait disparu un an après son don à l'établissement. Elle n'a été retrouvée que quarante ans plus tard, en juin dernier, lorsqu'un membre du personnel enseignant l'a découvert par hasard dans un ... sac-poubelle, raconte sur le site de l'université Matt Ripa, un des professeurs du département théâtre:

"Notre bâtiment est en train d'être rénové et mis aux normes. Je rangeais mon bureau lorsque j'ai remarqué au dessus d'une boîte aux lettres un sac-poubelle. J'ai demandé à un de mes collègues de me le passer. Sur le sac était écrit un mot de notre ancien président indiquant qu'il avait trouvé ceci dans son bureau [...] J'ai regardé par curiosité à l'intérieur. Il y avait une boîte à chaussures où était rangée la robe!"https://www.youtube.com/embed/b3DD3vDyuog?rel=0

La robe a depuis été authentifiée par le musée du Smithsonian. Il existe en tout cinq autres modèles de cette tenue portée par Judy Garland dans le classique des années 1940. Elles sont très précieuses et très prisées des collectionneurs: un modèle a ainsi été vendu aux enchères en 2015 pour la modique somme de 1,56 million de dollars par la maison Bonhams.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles