Publicité

Riyad et Téhéran annoncent rétablir leurs relations diplomatiques

Les relations diplomatiques entre l'Iran et l'Arabie saoudite étaient rompues depuis sept ans.  - Credit:CHINESE FOREIGN MINISTRY / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP
Les relations diplomatiques entre l'Iran et l'Arabie saoudite étaient rompues depuis sept ans. - Credit:CHINESE FOREIGN MINISTRY / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP

Après sept années de tensions, l’Iran et l’Arabie saoudite ont annoncé ce vendredi 10 mars reprendre leurs relations diplomatiques.

Une annonce très attendue. L'Iran et l'Arabie saoudite, poids lourds du Moyen-Orient ayant rompu leurs liens en 2016, ont annoncé vendredi qu'ils allaient rétablir leurs relations diplomatiques d'ici à deux mois à l'issue de pourparlers en Chine. « À la suite de pourparlers, la République islamique d'Iran et le royaume d'Arabie saoudite sont convenus de reprendre leurs relations diplomatiques et de rouvrir les ambassades et représentations diplomatiques dans un délai maximum de deux mois », a indiqué l'agence iranienne Irna, citant un communiqué conjoint publié par les médias d'État des deux pays.

L'Arabie saoudite sunnite et l'Iran chiite ont rompu leurs liens il y a plus de sept ans après l'attaque de missions diplomatiques saoudiennes par des manifestants dans la République islamique à la suite de l'exécution par Riyad d'un célèbre religieux chiite. D'autres pays du Golfe parmi lesquels les Émirats arabes unis, le Koweït et Bahreïn avaient par la suite réduit leurs liens diplomatiques avec Téhéran pour soutenir Riyad.

Le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale iranien Ali Shamkhani se trouvait à Pékin depuis lundi « pour des négociations intensives avec son homologue saoudien en Chine visant à résoudre les derniers différends entre Téhéran et Riyad », a rapporté Irna.

À LIRE AUSSI Au Proche-Orient, l'autre guerre qui se prépare

Un retour à la normale

Les ministres des Affaires étrangères des deux pays vont « mettre en œuvre cette décision et pr [...] Lire la suite

VIDÉO - Mansour Bahrami : "Les Iraniens arrivent à une situation où il vaut mieux mourir que vivre. Ils se sacrifient pour ceux qui restent"