Risque terroriste : la France renforce sa sécurité à l'approche de la Toussaint

Par Aziz Zemouri
·1 min de lecture
Des véhicules de police (photo d'illustration). 
Des véhicules de police (photo d'illustration).

La dernière dépêche de l'organe de presse non officiel d'Al-Qaïda, l'agence Thabat, a été prise très au sérieux par les autorités françaises. Le 25 octobre, l'agence a en effet appelé à mener des actions violentes sur le territoire et le djihad individuel en France, en réaction à la polémique entourant les caricatures de Charlie Hebdo, les opérations de police menées dans les mosquées, la question du port du voile et le déploiement de notre armée au Mali.

Lire aussi La DRH de « Charlie Hebdo » exfiltrée de son domicile

Selon un télégramme du directeur général de la police nationale (DGPN), que Le Point a pu consulter, les lieux de culte sont considérés comme des cibles, qu'ils soient chrétiens ? à l'approche de la Toussaint ? ou musulmans ? plusieurs imams modérés sont visés pour leur soutien au président de la République et à un islam de France. Les forces de l'ordre ont donc reçu pour instruction d'être particulièrement attentives aux rassemblements religieux.

Signaler les messages appelant à la haine sur les réseaux sociaux

Dans un second télégramme, le ministère de l'Intérieur a, pour sa part, appelé les préfets à dénoncer systématiquement au procureur tout message diffusé sur les réseaux sociaux qui appellerait à la haine ou constituant une apologie du terrorisme, et qui se situerait dans une logique séparatiste.

« Si les messages qui sont portés à votre connaissance ou à celle des services placés sous votre autorité ne constituent pas de façon évidente un [...] Lire la suite