Publicité

Rima Abdul Malak remplacée par Rachida Dati, cette décision qu'elle a prise avant son départ du ministère de la Culture

Le 11 janvier dernier, Rima Abdul Malak quittait son poste de ministre de la Culture dans le gouvernement Élisabeth Borne, cette dernière étant remplacée par Gabriel Attal. Mais quelques semaines avant son départ, elle avait quelque chose d'important à faire.

En novembre 2019, Rima Abdul Malak devenait conseillère culture et communication du président Emmanuel Macron. Avant d'être nommée ministre de la Culture dans le gouvernement Élisabeth Borne le 20 mai 2022, puis de quitter ses fonctions le 11 janvier 2024 en raison de l'arrivée de Gabriel Attal en tant que nouveau Premier ministre. Mais avant de partir, elle a eu à coeur d'honorer quelques célèbres artistes en guise de dernière mission.

En effet, par arrêté de Rima Abdul Malak en date du 2 novembre 2023, ont été promus ou nommés dans l'ordre des Arts et des lettres : Au grade de commandeur, Mme Angot (Christine), Mme Benaïm (Laurence) et Mme Gainsbourg (Charlotte), et au grade d'officier, M. Louboutin (Christian). M. Maalouf (Ibrahim) et M.Manoukian (André).

Pour rappel, c'est Rachida Dati, contre toute attente, qui l'a remplacée au poste de ministre de la Culture. Un changement qui s'était officialisé le 12 janvier. "Chacun sait que j'aime me battre, n'ayez pas peur", avait déclaré lamaman de Zohra, comme le rapportait l'AFP. "Je comprends que cette nomination puisse surprendre, moi elle ne me surprend pas. Elle répond à un véritable besoin, le besoin de la France que souvent on dit populaire, qui doit se sentir représentée. Par mon parcours, la culture est un combat, un combat de tous les jours."

Rima Abdul Malak "libre" de ses prises de position

Afin de féliciter Rachida Dati, et de serrer la main de Rima Abdul...

Lire la suite


À lire aussi

Rachida Dati ministre de la Culture : cet homme clé à qui elle a demandé l'aval (en plus de sa fille Zohra)
Camilla du genre à "jeter sa culotte sur la table" : cette réputation de "cochonne" qui a mis à mal la Couronne
Rachida Dati, la ministre de la Culture mariée de force par ses parents : "Ils m'ont poussée à le faire..."