Publicité

Rhône: face au vol de ses asperges, un agriculteur prône la pédagogie sur les réseaux sociaux

Rhône: face au vol de ses asperges, un agriculteur prône la pédagogie sur les réseaux sociaux

"Ici, on est sur le lieu sur lequel j'ai eu quelques kilos de dérobés ces derniers jours", explique Cédric Lacombe en montrant les trous dans son champ de Châtillon, dans le Rhône. En tout, presque deux kilos d'asperges encore en terre lui ont été volées: les responsables ont été photographiées par des pièges photos disposés près des champs. Mais face au faible montant du vol, l'agriculteur préfère la pédagogie.

"Il y a juste un peu de déception par rapport au métier qu'on peut pratiquer et il y a surtout l'idée et l'envie de renouer un lien avec l'utilisateur de la nature, de la campagne.

Des vidéos pédagogiques sur les réseaux sociaux

Pour essayer de rétablir une relation avec les consommateurs, Cédric Lacombe a choisi de raconter son métier sur les réseaux sociaux. "J'ai l'habitude de faire plusieurs vidéos de façon à expliquer tout ce qu'il se passe dans mon domaine", explique-t-il.

En plus des asperges, Cédric possède 19 hectares de vignes. Avec le dérèglement climatique, cet ancien commercial craint pour ses exploitations. Alors pour lui, un enjeu prime: faire prendre conscience de la fragilité de la nature. "Le top, ce serait qu'on soit accompagnés dans ce virage-là par les autres utilisateurs de la nature et qu'on soit pas 'en face à face', que nos cultures ne soient pas pénalisées par certaines déviances et pratiques, et qu'on respecte tout simplement le travail qu'on fait.

Dans les prochains mois, Cédric espère ouvrir sa cave de maturation viticole au public car il considère qu'il faut partager les savoir-faire agricoles.

Article original publié sur BFMTV.com