Publicité

Rhône : un élève de 11 ans accuse son copain d'école de viols, les suites sont consternantes

"J'ai mal au zizi." C'est avec ses mots d'enfants que Victor* a révélé le pot aux roses à ses parents. À l'été 2022, ce garçonnet de 11 ans scolarisé à l'école privée Les Marronniers de Condrieu (Rhône) a indiqué avoir été agressé sexuellement par l'un de ses camarades de classe. Mais alors que sa parole aurait dû le libérer des griffes de son agresseur, celle-ci a finalement donné lieu à un inconcevable fiasco...

Tout commence à l'été 2022. En rentrant chez lui, Victor raconte à ses parents avoir été contraint à l'acte sexuel par l'un de ses camarades de classe. "En août, en rentrant de chez ce qu'il pensait être un ami, l'enfant victime a trouvé la force de confier les vraies raisons de ses douleurs au pénis", raconte l'avocat de la famille de l'écolier, Jean-Christophe Basson-Larbi, à l'AFP. D'après le magistrat, le camarade de Victor lui aurait imposé "des fellations et des pénétrations anales" après l'avoir entraîné dans sa chambre. "Il va montrer un film érotique puis lui faire une fellation. Il va lui faire mal avec ses dents et il va tenter d'introduire son sexe par l'arrière."

Pour le père de l'agresseur présumé, "son fils aime trop les petits culs pour que ce soit vrai"

Bouleversé par ces terribles confidences, les parents de Victor vont à la rencontre du père de son agresseur présumé. Là, c'est la douche froide. Ce dernier ne les prend pas aux sérieux. "Cet homme aurait répondu que son fils aimait trop les petits culs (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Couple disparu dans les Deux-Sèvres : l'enquête avance et fait craindre le pire pour Leslie et Kevin
Elle autorise sa fille de 9 ans à se faire percer le nez et devient la cible des critiques
Ardennes : le réveillon du Nouvel An tourne à l'effroyable drame sous les yeux de quatre petits garçons
Dévasté par la mort de sa femme il paie une fortune pour la ramener à la vie
Elle appelle les secours à plusieurs reprises lors du réveillon de Noël, la fin de la soirée est tragique