Publicité

Revoir Paris (Canal+) - Comment Virginie Efira a impressionné la réalisatrice

Mia, traductrice de russe, est une rescapée de l’attentat d’une brasserie parisienne. Trois mois après le drame, en pleine amnésie traumatique, elle éprouve le besoin de reconstituer le puzzle de cette funeste soirée… Le procès des attentats du 13-Novembre 2015, qui s’est achevé le 29 juin dernier, a mis en lumière les expériences vécues par les victimes. La bouleversante héroïne de ce très beau film d’Alice Winocour aurait pu être l’une d’entre elles. Virginie Efira, admirable, nous fait toucher du doigt le combat intime et les interrogations de cette survivante...

À lire également

48ème nuit des César : Canal + diffuse en avant-première une sélection des films nommés cette année

« Mia est un personnage qui sort des limbes et revient progressivement à la vie. » Revoir Paris suit le douloureux chemin vers la résilience d’une jeune femme rescapée d’un attentat. Pour l’incarner, la réalisatrice Alice Winocour pensait que Virginie Efira serait parfaite. Elle l’est au-delà de toutes ses espérances. Avec cette héroïne ordinaire en pleine reconstruction psychique, l’actrice, certes abonnée aux louanges pour son travail, trouve l’un de ses rôles les plus forts. Pour beaucoup, le plus beau. « À l’intér...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi