Publicité

Revendications, perturbations… À quoi s’attendre pour la grève des enseignants ce mardi ?

Les syndicats d'enseignants manifestent contre l'instauration des groupes de niveau.  - Credit:KONRAD K./SIPA / SIPA / KONRAD K./SIPA
Les syndicats d'enseignants manifestent contre l'instauration des groupes de niveau. - Credit:KONRAD K./SIPA / SIPA / KONRAD K./SIPA

Les « groupes de niveau » au cœur de la mobilisation. Le 26 mars dernier, des syndicats d'enseignants ont appelé à la grève et à manifester ce mardi 2 avril. Ils réclament l'abandon des mesures du « choc des savoirs », mais également une hausse de leur salaire et des moyens pour l'école publique.

Pourquoi les enseignants font-ils grève ?

Dans le viseur des enseignants en colère : l'instauration des groupes de niveau en français et en mathématiques au collège. Ces derniers entreront en vigueur à la rentrée scolaire 2024 pour les classes de sixième et de cinquième, et à compter de la rentrée scolaire 2025 pour les classes de quatrième et de troisième.

« Derrière la promesse d'une plus grande flexibilité, ce sont en réalité des contraintes d'organisation et pédagogiques qui vont lourdement fragiliser notre liberté pédagogique et casser la relation forte et continue avec les classes et les élèves », ont dénoncé les syndicats.

��️��Nous ne trierons pas nos élèves !
Non au "choc des savoirs", oui au choc des SALAIRES, oui au choc des MOYENS pour des conditions de travail et d'étude dignes ✊
��Le 2 avril, affirmons-le ensemble : #NousNeTrieronsPasNosElèves
➡️https://t.co/gklIZxCYq7 #grève2avril pic.twitter.com/9k6vbkFGjA

— SNES-FSU (@SNESFSU) March 28, 2024

L'arrêté sur la mise en place de ces groupes a été publié le 17 mars au Journal officiel, avec une formulation qui ne reprend pas les termes de « groupes de niveau », mais de groupes « constitués en fonction [...] Lire la suite