Publicité

Retraites: après le 49.3, de nombreuses actions de colère

Deux motions de censure ont été déposées vendredi pour tenter de renverser le gouvernement, au lendemain de sa décision d'utiliser le 49.3 pour faire passer la très contestée réforme des retraites qui a déclenché actions coup de poing et manifestations, dont une près de l'Assemblée nationale, pour la 2e soirée consécutive.

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées en soirée place de la Concorde, à quelques centaines de mètres de l'Assemblée. Un brasier flambait, allumé par des manifestants, et l'ambiance se tendait vers 20H00, selon des journalistes de l'AFP.

À lire aussi Réforme des retraites : une motion de censure « transpartisane » déposée contre le gouvernement

A Strasbourg, c'est sur la place Kléber que se sont retrouvés plusieurs centaines de protestataires. "Nous aussi, on va passer en force", ont scandé les manifestants. Un millier de personnes ont défilé dans le centre de Lille, et un cortège de quelques centaines s'est dispersé sans heurt à Bordeaux.

À lire aussi Réforme des retraites : Rodez, la grande colère d'une petite ville

Les motions de censure devraient être examinées à l'Assemblée nationale lundi à partir de 16H00, ont indiqué des sources parlementaires à l'AFP, sous réserve d'une validation juste avant la séance.

Une motion de censure "transpartisane"

Dans ce climat de crise, le groupe Liot a déposé une motion de censure "transpartisane" co-signée par des élus de la Nupes. Cette dernière a davantage de chances d'être vot...


Lire la suite sur ParisMatch