Publicité

Retraites : à Chémery, le plus gros stockage de gaz d'Europe à l'arrêt

Le plus grand stockage de gaz d'Europe, à Chémery (Loir-et-Cher), a été mis à l'arrêt vendredi par des salariés de Storengy, filiale d'Engie, en grève contre la réforme des retraites, a-t-on appris de sources concordantes.

Les grévistes du site de stockage ont réduit le débit à 70.000 mètres cube par heure, "le minimum technique pour ne pas endommager les machines", a indiqué à l'AFP Laurent Chataignat, délégué du personnel CGT.

Le site a été mis à l'arrêt du fait de la fermeture des puits en lien avec le mouvement social

La direction de Storengy

La direction a selon lui demandé aux personnels de redémarrer les puits, qui servent à faire transiter le gaz depuis le fond du stockage à la station de traitement avant diffusion sur le réseau, mais ces derniers ont refusé compte tenu de l'absence de péril.

"Le site a été mis à l'arrêt" du fait de la fermeture des puits "en lien avec le mouvement social", a confirmé la direction de Storengy, selon laquelle cela n'a "pas d'impact concernant [ses] clients et la demande de gaz naturel".

À lire aussi Réforme des retraites : Rodez, la grande colère d'une petite ville

Une absence de perturbation que la direction explique notamment par des "températures très clémentes" et "les actions de GRT Gaz pour équilibrer le réseau".

"Les équipes sont à pied d’œuvre pour qu'il soit prêt à redémarrer le plus vite possible", a conclu la direction.

L'ensemble des sites de stockage de Storengy sont en grève.

À lire aussi Dan...


Lire la suite sur ParisMatch