Publicité

Retraite : seuls 7 % des actifs favorables à un report de l’âge légal

Les huit principaux syndicats français ont annoncé une première journée de grève et de manifestation, le 19 janvier contre la réforme des retraites. (Photo d'illustration).  - Credit:Nicolas Parent / MAXPPP / PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/MAXPPP
Les huit principaux syndicats français ont annoncé une première journée de grève et de manifestation, le 19 janvier contre la réforme des retraites. (Photo d'illustration). - Credit:Nicolas Parent / MAXPPP / PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/MAXPPP

Une étude de l’Institut Montaigne relayée par « Le Parisien » montre que les actifs sont dans l’ensemble hostiles à un report de l’âge légal de départ à la retraite.

Un verdict sans appel. Selon une étude de l'Institut Montaigne, dont les résultats ont été dévoilés ce jeudi 12 janvier par Le Parisien, 93 % des Français en âge de travailler estiment que l'âge légal de départ à la retraite ne devrait pas être rehaussé tel qu'il est fixé aujourd'hui, à savoir 62 ans. Ainsi, seuls 7 % des sondés sont favorables à aller au-delà de cet âge. Selon ce sondage réalisé auprès de 5 001 actifs en emploi, 45 % trouvent l'âge de la retraite en vigueur actuellement approprié, et 48 % le trouvent même déjà trop élevé.

L'augmentation de l'âge légal de départ à la retraite voulue par le gouvernement fait l'unanimité contre elle dans l'ensemble des catégories socioprofessionnelles. Ainsi, les CSP+ et les cadres, qui partent en moyenne plus tard à la retraite, sont très majoritairement contre, à hauteur de 91 %. Parmi les faibles partisans du relèvement de l'âge, les travailleurs de plus de 60 ans (19 %), qui seront les moins touchés par la réforme, les artisans/commerçants/chefs d'entreprise (11 %) et les hommes (8 %) arrivent en tête.

L'âge actuel de départ à la retraite déjà excessif

Si les travailleurs de plus de 60 ans semblent plus ouverts à une augmentation de l'âge légal de départ à la retraite, les plus jeunes, au contraire, sont les plus réfractaires. Parmi les actifs de moins de 35 ans, ils sont 59 % à estimer que le départ à 62 ans est déjà excessif. Chez les ouvriers, ils sont 56 % à partager cet avis. Conséquence d'un probable [...] Lire la suite

VIDÉO - Retraites : la gauche et les syndicats s'organisent et espèrent une mobilisation massive comme en 1995