Publicité

"Retourne dans le privé" : Amélie Oudéa-Castéra huée lors de sa visite dans l'ex-école publique de son fils

La ministre de l'Éducation nationale et des Sports devait s'entretenir avec l'équipe pédagogique de l'école publique où a été brièvement scolarisé son fils, avant qu'il ne rejoigne le collège privé Stanislas. Elle a été accueillie par un concert de huées, de sifflets et de casseroles.

Une ministre chahutée et fragilisée. La ministre de l'Éducation et des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, a été copieusement huée ce mardi 16 janvier lors de son arrivée en fin de matinée à l'école publique Littré, dans le VIe arrondissement de Paris.

La ministre, visage fermé, est arrivée aux alentours de 11h45. Elle a été accueillie par un concert de huées, de sifflets et de casseroles par des personnes manifestant "pour la défense de l'école publique".

"Fais comme tes enfants, retourne dans le privé", lui a lancé un des manifestants à son arrivée. "Il y en a assez assez de cette politique, qui casse l'école publique, ne roule que pour le fric", ont notamment scandé les manifestants.

Elle doit s'entretenir avec l'équipe pédagogique de cet établissement ou a été scolarisé son fils, après la polémique qui enfle depuis plusieurs jours autour de sa personne.

Provocation

Depuis vendredi, au lendemain de sa nomination, "AOC" est au cœur d'une polémique sur l'inscription de ses trois fils à l'école Stanislas, prestigieux établissement privé des beaux quartiers de la capitale.

Un choix motivé par "des paquets d'heures pas sérieusement remplacées" dans le public - et cette même école Littré - a-t-elle expliqué dans un premier temps.

Les propos ont été vécus comme une provocation par les syndicats, au point que la ministre a aussitôt battu sa coulpe, disant "regretter" d'avoir "pu blesser certains enseignants".

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Polémique autour d'Amélie Oudéa-Castéra : la ministre dit avoir présenté ses "excuses" aux enseignants