Retour vers le futur (TMC) : un quatrième film est-il possible ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Si Hollywood fait renaitre depuis quelques années ses anciens succès pour leur donner une seconde vie au cinéma – on le voit avec Matrix 4 ou encore les nouveaux films Star Wars et SOS Fantômes -, cette tendance ne tente pas tout le monde. Et en particulier Bob Gale, le coscénariste des Retour vers le futur réalisés par Robert Zemeckis.

Interrogé en 2020 dans un podcast de Collider, le scénariste a réduit à néant les espoirs des fans de la franchise qui espéraient un 4e film. « Avec la trilogie, nous avons raconté une histoire complète. Si nous y retournons et refaisons un film, nous aurions Michael J.Fox qui aura 60 ans l’année prochaine et qui a la maladie de Parkinson. Veut-on voir Marty McFly à 60 ans avec cette maladie ? A-t-on envie de le voir à 50 ans atteint de cette maladie ? Je dirais non », a-t-il ainsi affirmé.

Si certains lui suggèrent de changer le casting, à l’instar de ce qui a été fait dans SOS Fantômes, Bob Gale refuse d’envisager une telle option. « Le public n’a pas envie de voir Retour vers le futur sans Michael J.Fox. On me dit : ‘Fais-le avec quelqu’un d’autre’. Vraiment ? Et avec qui ? Tout ce que tu réussiras à avoir c’est des comparaisons à l’original et tu n’arriveras pas à être à la hauteur », a-t-il poursuivi en prenant exemple sur La Menace Fantôme (Star Wars, épisode I) sorti en 1999, 16 ans après Star Wars, épisode VI : Le Retour du Jedi qu... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles