Restitution des œuvres : le Bénin entre fierté, frustration et espoir

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
La restitution des oeuvres culturelles a donné lieu à une mobilisation des populations impatientes de redécouvrir ces trésors partis il y a 126 ans à la suite du pillage du palais d'Abomey par les troupes du colonel Dodds. 
La restitution des oeuvres culturelles a donné lieu à une mobilisation des populations impatientes de redécouvrir ces trésors partis il y a 126 ans à la suite du pillage du palais d'Abomey par les troupes du colonel Dodds.

Les vingt-six ?uvres culturelles, parmi lesquelles la statue mi-homme mi-poisson du roi Behanzin, saisies en 1892 lors de la mise à sac du palais d?Abomey ainsi que la capture du roi à l?époque par les troupes françaises conduites par le colonel Alfred Dodds, sont donc désormais de retour au Bénin. Ce dénouement, rendu possible par la signature à Paris, mardi 9 novembre 2021, de l?acte de restitution entre la France et le Bénin, en présence des chefs d?État des deux pays, Emmanuel Macron et Patrice Talon, est l?aboutissement de quatre ans d?un processus harassant de négociations. C?est dire combien c?est un grand soulagement pour tout un peuple qui a été dépossédé de ces biens durant 126 ans.

À LIRE AUSSIVingt-six ?uvres solennellement restituées par la France au Bénin

Un moment exceptionnel

« C?est notre âme qui revient, ce sont vingt-six ?uvres royales, bien plus que des objets. Cela relève de notre patrimoine génétique profond [?] J?ai espéré, désespéré et j?ai prié les ancêtres. » La veille du retour de ces trésors au bercail, le chef de l?État béninois Patrice Talon faisait déjà montre de toute sa joie. Et elle était contagieuse le lendemain. « Il y a des instants dans l?histoire d?une nation qui changent le cours des choses. Cet instant-là que nous vivons, c?est un instant qui restera gravé, c?est un instant important », a déclaré mercredi à chaud sur le tarmac de l?aéroport de Cotonou le ministre des Affaires étrangères Aurélien Agbénonci, à l?arrivée [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles