Publicité

"Nous respectons sa décision" : France Inter annonce le départ surprise de Maïa Mazaurette de "Jusqu'ici tout va bien"

La journaliste spécialiste de la sexualité dans "Quotidien" sur TMC arrêtera sa collaboration avec la première radio de France d'ici deux mois.

Bande-annonce du prime de Maïa Mazaurette - Bangumi

Avec le prolongement de la matinale jusqu'à 10 heures, c'était le pari de France Inter cette saison. "Jusqu'ici tout va bien", qui a succédé à "C'est encore nous" de Charline Vanhoenacker dans la tranche 17h-18h, est sur le point de perdre l'un de ses piliers. Maïa Mazaurette, journaliste spécialiste de la sexualité dans "Quotidien" sur TMC, quittera l'émission qu'elle co-présente avec Marie Misset et Marine Baousson au mois de mars 2024, révèle "Télérama" ce mardi 23 janvier 2024.

"L'émission a évolué depuis son lancement en septembre"

Celle qui tient également une chronique dans "Le Monde" a informé la direction de la station de sa décision. "L'émission a évolué depuis son lancement en septembre", reconnaît la direction de France Inter auprès de nos confrères. "Maïa Mazaurette était venue faire un travail d'écriture et de chronique et fait finalement de l'interview, qui n'est pas son exercice de prédilection. Nous respectons sa décision".

Depuis le début de la saison, "Jusqu'ici tout va bien" a, en effet, connu quelques réajustements. Par exemple, la chronique "La question qui fâche" posée à un spécialiste, dans laquelle Marie Misset posait des questions ultra provoc' à un invité, a été remplacée. "Les grèves de la faim servent-elles à quelque chose ?", question posée en septembre dernier à Thomas Brail, lui-même en grève de la faim contre le projet d'autoroute A69, a été mal comprise sur les réseaux sociaux.

La...

Lire la suite

À lire aussi

Audiences Netflix : Un mois à peine après sa sortie, cette série entre déjà dans le TOP 10 des fictions les plus vues de l'histoire de la plateforme
"Pardon mais c'est grotesque !" : Bruce Toussaint s'agace de la comparaison des audiences de "Bonjour !" et de "Télématin"
Classement douteux, traitement "déséquilibré" : CNews condamnée par l'Arcom à une amende de 50.000 euros
VIDÉO - Le mariage homosexuel bientôt légalisé en Grèce ? La loi arrive au Parlement en février