Les requins ont failli disparaître il y a 19 millions d'années !

·2 min de lecture

Un événement d'extinction passé inaperçu jusqu’ici a affecté les océans il y a 19 millions d’années et a failli être fatal aux requins.

Un événement d'extinction passé inaperçu jusqu’ici a affecté les océans il y a 19 millions d’années et a failli être fatal aux requins.

Les requins constituent un groupe d’une exceptionnelle longévité. Ils existent depuis des centaines de millions d’années (420 millions d'années selon certains auteurs), c’est-à-dire bien avant qu’il y ait des arbres sur la Terre ! Ils ont ainsi échappé à toutes les extinctions massives qu’a connues notre planète, mais un accident écologique jamais encore identifié a failli causer leur disparition. 

Effondrement des populations

C’était il y a 19 millions d’années au début du Miocène. Et les requins ne s’en sont jamais vraiment remis, c’est en tout cas la conclusion d’une étude publiée dans la revue par Elizabeth Sibert qui était à l’Université d’Harvard lors de cette recherche. Ses travaux indiquent que les populations de requins de haute mer ont diminué de 90% en abondance et de 70% en diversité morphologique. Pour parvenir à cette conclusion, la scientifique a analysé des microfossiles appelés ichtyolites qui sont constitués de fragments d’écailles et de dents de requins et d’autres poissons. Ils tapissent les fonds marins et le prélèvement de carottes sédimentaires permet de reconstituer des pans entiers d’histoire sous-marine. 

Pour cette étude, elle a travaillé sur des extractions provenant de deux sites, l’un dans le Pacifique Nord et l’autre dans le Pacifique Sud, qui lui ont permis de reconstituer un historique de l’abondance et de la diversité des requins sur les 40 derniers millions d’années. Alors que l’on trouve 1 fossile de requin pour 5 d’autres poissons avant cet événement d’extinction, il n’y en a plus que 1 pour 100, 100.000 années plus tard. Un tel effondrement n’a été observé qu’après la crise qui a causé la disparition des dinosaures et encore, il semble avoir été moins violent.

Des conclusions à confirmer

Aucune cause apparente n’explique cette quasi-disparition du registre fossile des requins. En tout cas, elle ne peut être associée à un événement climatique mondial. Et cette extinction dans les océans ne semble pas non plus avoir de pendant su[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi