Publicité

Des repas gratuits pour 80 millions d’écoliers indonésiens, une utopie démagogique ?

COURRIER INTERNATIONAL
COURRIER INTERNATIONAL

Au cours de sa campagne électorale pour la présidentielle du 14 février, l’actuel ministre de la Défense, Prabowo Subianto, a promis d’inscrire dans son programme la distribution d’un repas quotidien gratuit pour les quelque 80 millions d’écoliers indonésiens. Une opération dont le coût annuel estimé s’élèverait à l’équivalent de 26,5 milliards d’euros. Si cette promesse a été qualifiée d’irréaliste et taxée de populiste par ses adversaires, le quotidien Kompas s’avère beaucoup moins critique.

Le journal de Jakarta rappelle l’enjeu de santé publique auquel les autorités sont confrontées. “L’enquête nationale sur l’état nutritionnel de 2022 montre que la prévalence du retard de croissance en Indonésie est toujours de 21,6 %, au-dessus de la norme de l’OMS, fixée à 20 %.”

Face au problème de la malnutrition infantile, d’autres régions du monde ont déjà opté pour ce genre de politique. Le Japon fait par exemple figure de pionnier : en 1889 déjà, la préfecture de Yamagata distribuait des repas gratuits pour les enfants issus de familles défavorisées qui fréquentaient l’école primaire. “Aujourd’hui, on estime que presque toutes les écoles primaires et 90 % des collèges du Japon mettent en place des repas scolaires gratuits.”

Levier économique

Dans le contexte de l’irruption de la pandémie de Covid-19, plusieurs États ont porté une initiative visant à améliorer l’accès à une alimentation saine pour les enfants. Lancée en 2021 avec le soutien du Programme alimentaire mondial (PAM) de l’ONU et de la FAO, la School Meals Coalition (ou Coalition pour l’alimentation scolaire) assiste les gouvernements pour la mise en place de politiques à cet effet.

La Zambie, en Afrique australe, a ainsi “adopté ce programme en fournissant des aliments produits localement”, comme l’explique Kompas. L’Inde a alloué un budget d’environ 1,3 milliard d’euros à un programme de déjeuners gratuit pour 2023 et 2024. La Malaisie, les Philippines, le Cambodge et la Thaïlande – voisins de l’Indonésie – proposent également des programmes de restauration scolaire gratuite.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :