Publicité

Rennes: "On nous enlève deux points", Theate ne digère toujours pas le penalty accordé au PSG

Au sortir de la trêve internationale, le Stade Rennais se déplacera à Strasbourg dans la peau d’un candidat crédible aux places européennes. Sa victoire contre l’OM l’a relancé, rapprochant le club breton à quatre unités de la cinquième place occupée par l’OGC Nice, alors que l’équipe de Julien Stéphan restait sur une série de trois matches sans succès, la faute à des fins de matchs mal négociées, notamment à Lille (2-2).

Mais c’est surtout le match nul (1-1) à Paris qui a laissé des traces, et une forme d’aigreur. "Ce n’est pas une critique, mais on nous enlève quand même deux points au Parc, il ne faut pas se mentir", a estimé le défenseur international belge Arthur Theate, ce dimanche sur RMC, dans l’Intégrale Foot.

"Un penalty pour les grandes équipes"

Les Bretons auraient pu réaliser un gros coup au Parc, mais ils ont fini par craquer sur un penalty de Gonçalo Ramos, consécutif à une faute contestable de Steve Mandanda sur l’attaquant portugais. Pour Theate, cela ne fait aucun doute, la décision de l’arbitre, Mr Bastien Dechepy, n’était pas la bonne. "Après, je vais toujours prêcher pour ma paroisse mais bon… pour moi c’est clair, il n’y a pas penalty."

La décision controversée de l’arbitre principale avait animé la fin de match, Julien Stéphan fustigeant "un penalty pour les grandes équipes". L’entraîneur du Stade Rennais avait reconnu deux jours plus tard que ce penalty avait "beaucoup frustré" son équipe, "parce que c’est incompréhensible". Hasard du tirage, Rennes et le Paris Saint-Germain se retrouveront en demi-finale de la Coupe de France dès le mercredi 3 avril. Pour une revanche qui sent bon la poudre.

Article original publié sur RMC Sport