Publicité

Rennes-AC Milan: les couleurs rouge et noir interdites en centre-ville? Ce que dit l'arrêté préfectoral polémique

Les amoureux du Stade Rennais privés de leurs couleurs, dans leur propre ville, avant une affiche prestigieuse contre un géant d'Europe? Alors que le club breton reçoit jeudi l'AC Milan en barrage retour de Ligue Europa (18h45 sur RMC Sport 1) après la défaite aller (3-0), un arrêté préfectoral pris en amont de la rencontre inquiète certains fidèles du Roazhon Park car il interdirait en ville le port des couleurs milanaises, le rouge et le noir, qui sont... les mêmes que celles du Stade Rennais.

De quoi déboucher sur une situation totalement absurde, et ingérable pour les forces de l'ordre? A priori, non. Parce que le déplacement des supporteurs lombards devrait être très encadré, et parce que l'arrêté en question est (un peu) plus précis que cela.

Du grand classique...

Dans l'article 3 du texte (page 23 ici pour les curieux), il est précisément écrit que "du mercredi 21 février 2024 à 15h au jeudi 22 février 2024 à 23h59, il est interdit à toute personne se prévalant de la qualité de supporteur du club du Milan AC ou se comportant comme tel, de porter notamment une écharpe, un insigne, un vêtement, un drapeau aux couleurs de ce club" dans un périmètre ensuite précisé.

Autrement dit, ce n'est pas le seul fait de porter du rouge et du noir qui est prohibé, mais de le faire en se présentant comme un fan de l'AC Milan. Reste alors aux forces de l'ordre à faire la distinction... Surtout, les termes utilisés ici sont les termes génériques que l'on retrouve souvent (et malheureusement) dans les nombreux arrêtés pris chaque semaine en France, notamment en marge des rencontres de Ligue 1.

A noter que l'arrêté planifie précisément le déplacement des fans rossoneri, de leur descente de l'avion jusqu'à leur arrivée au stade, en passant par la récupération des billets.

Pour justifier ces restrictions, la préfecture d'Ille-et-Vilaine évoque entre autres l'affluence pour la rencontre, des supporteurs milanais à risques appartenant "aux milieux ultra et hooligan réputés pour leur agressivité", l'agression d'un supporteur de Newcastle au couteau par un Milanais en septembre 2023, des heurts entre Milanais et fans du PSG en octobre et novembre 2023, mais aussi un contentieux entre les ultras rennais du Roazhon Celtic Kop et milanais de la Curva Sud Milano autour de la paternité de l'emblème "el banditi" et d'une obscure histoire de plagiat.

Article original publié sur RMC Sport