Rencontre avec le père de Boris Johnson, devenu Français «par amour de l’Europe»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Baptiste Giroudon / Paris Match
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

À peine naturalisé, le père de Boris Johnson arrive en France le jour de la démission de son fils.

«Il paraît que Boris a fait une déclaration ? » s’inquiète Stanley Johnson . Ce jeudi 7 juillet, le père du Premier ministre britannique atterrit sur le sol français à l’exact moment où, devant le 10 Downing Street, son fils annonce qu’il quitte ses fonctions à la tête du Parti conservateur. Le téléphone crépite sans interruption. Des demandes d’entretien de journalistes du monde entier. « Je vais leur dire que je suis dans la France profonde et que ça ne capte pas », déclare-t-il dans une langue de Molière mâtinée d’un fort accent shakespearien. Poète à ses heures perdues, auteur prolifique, infatigable défenseur de l’environnement, décoré de nombreux prix pour ses engagements, Stanley Johnson a, le 22 juin dernier, reçu du consul général de France à Londres sa déclaration de citoyenneté française: «Mon nouveau passeport a perdu sa virginité le jour même où mon fils aîné, principal promoteur du Brexit, assure qu’il démissionne . C’est assez ironique! »

Devant le château de la Baronnière, en Maine-et-Loire, où sa famille française éloignée l’a invité. Le 7 juillet.Que fait donc, ce 7 juillet à l’aéroport de Nantes, le papa du moins francophile des Premiers ministres de Sa Majesté? Il est en route pour rencontrer des cousins français dont jusqu’à peu il ignorait l’existence... Anne du Boucheron s’est découvert un aïeul commun avec les Johnson, le baron Jean-Joseph Arnous Rivière, qui, en 1801, a fait l’acquisition du château de la Baronnière dans le Maine-et-Loire. Alors elle a écrit au 10 Downing Street, et c’est Stanley en personne qui lui a répondu en français. « Je peux vous assurer que Boris lui-même – et tous et toutes les Johnson – restent tout à fait pro-européens. En tout état de cause, nous cherchons à(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles