Publicité

La Renault 5 pourrait complètement éclipser le lancement de ce concurrent

Certains concurrents de Renault doivent grincer des dents, surtout un. La future Renault 5 a fait une entrée plus que remarquée sur le marché de la voiture électrique lors de son officialisation du 26 février 2024. Il faut encore que Renault transforme cet enthousiasme pour le modèle en ventes concrètes. Tout va reposer sur la politique tarifaire que le constructeur français appliquera à ce modèle pour son lancement.

Le principal perdant de toute l’agitation provoquée par la Renault 5 n’est autre que son concurrent de toujours sur le segment des citadines en Europe : le groupe Stellantis. Stellantis a bien quelques atouts dans sa manche avec sa gamme plus abordable à venir (Citroën ë-C3), mais d’autres modèles vont se trouver au cœur du cyclone. C’est davantage le cas pour le retour sur le marché européen de la Lancia Ypsilon, qui risque désormais tout simplement de boire la tasse.

Lancia : un lancement éclipsé en France et peut-être même jusqu’en Italie

La fin 2024 doit signer le grand retour en France de l’historique marque automobile italienne Lancia. Après moult fuites autour du modèle, la nouvelle Lancia Ypsilon électrique a été officialisée le 14 février, pour une arrivée dans les concessions en fin d’année en France.

Lancia veut se positionner comme une marque premium avec un design très spécifique. L’illusion n’est quand même que partielle pour sa citadine.

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Renault 5 au salon de Genève 2024 // Source : Renault