Renaud de retour avec "Métèque", un album de reprises en hommage à la chanson française

Renaud recevant un prix spécial de la SACEM en décembre 2018 à Paris - Thomas SAMSON / AFP
Renaud recevant un prix spécial de la SACEM en décembre 2018 à Paris - Thomas SAMSON / AFP

876450610001_6305690946112

On l'a connu grinçant, mélancolique, moqueur ou engagé. Avec Métèque, son 18e album studio qu'il dévoile ce vendredi, Renaud se prête à l'exercice de l'hommage, avec un opus entièrement composé de reprises.

26 ans après le disque Renaud chante Brassens, il renoue avec son goût pour la relecture des textes des autres: Georges Moustaki, Françoise Hardy, Boby Lapointe, Yves Montand, Hugues Aufray... les grands noms de la chanson française se bousculent sur ce nouveau disque de 14 titres dont le premier, une reprise de Si je te paye un verre de Serge Reggiani, a été dévoilé en mars. Il marque aussi le retour du chanteur, trois ans après un opus centré sur l'enfance, Les Mômes et les enfants d'abord!.

Un projet vieux de plusieurs années

La première fois que le public a eu vent de cet album de reprises, c'était en septembre dernier, dans les colonnes du Parisien. Alors qu'il visitait la "Putain d'expo" que lui consacrait la Philharmonie de Paris, le chanteur avait soufflé quelques mots de ce disque au quotidien:

"Je suis en studio depuis dix jours, je prépare un album de reprises, treize vieilles chansons françaises qui m’ont marqué (...) Il reste les voix et les violons à faire. Je voulais faire cet album depuis des années."

"C'est le moment"

Ce projet, qu'il nourrit depuis des années, il l'a enregistré entre Paris et l'Isle sur la Sorgue (Provence-Alpes-Côte d'Azur), ville devenue le refuge du chanteur depuis quelques années. Et les chansons qui le composent n'ont pas été choisies au hasard: Renaud a spécifiquement choisi des classiques qui ont influencé sa carrière si particulière. C'est ce qu'il confiait, jeudi, au même journal:

"J’en chantais certaines pour me chauffer la voix en tournée et je m’étais dit que je les enregistrerais un jour (...) Je me suis dit: 'C’est le moment'. J’ai fait une liste d’une quinzaine de titres qui m’ont marqué".

À sa façon

Avec, également, une volonté de continuer à faire vivre ces morceaux: "Je considère qu'il y a des chansons françaises qui ne sont pas dignes de tomber dans l'oubli. Qui ont besoin d'être ressuscitées de temps en temps", expliquait-il jeudi à RTL.

"Dans le florilège des chansons que j'ai aimées, qui ont bercé mon enfance ou mon adolescence, il y en a quelques-unes que j'ai envie d'interpréter à ma façon (...). J'étais en panne d'inspiration pour un album original, je me suis penché là-dessus. (...) Ce sont des chansons qui m'ont accompagné toute ma vie".

Hors de question, cependant, de ne pas mettre sa patte sur ces morceaux empruntés à d'autres. Pour sublimer les mélodies de ses maîtres, Renaud a fait appel au musicien Michel Coeuriot. Un arrangeur que la scène française s'arrache, décoré de la Victoire de la musique 1993 du meilleur arrangeur et/ou réalisateur pour son travail sur un opus mythique de Laurent Voulzy, Caché derrière.

Sortir d'une mauvaise passe

Cet album, c'est aussi celui qui tourne la page de quelques années difficiles pour Renaud, qui fêtera son 70e anniversaire mercredi. Après une année 2018 marquée par un passage en maison de repos - dont les raisons ont fait l'objet de nombreuses rumeurs démenties par l'intéressé - il a dû faire face à trois deuils entre 2019 et 2021, lorsqu'il a perdu son frère Thierry Séchan, sa mère Solange Séchan et, comme le rapportait Paris Match, sa soeur Nelly-Marina Séchan.

Malgré tout, et bien qu'il évoque en interview un tempérament "taciturne", il a réussi à apaiser ses vieux démons. L'alcool, d'abord: le chanteur assure à RTL être sobre depuis un an et demi. Mais aussi le tabac, qu'il a réussi à diminuer: "Je suis quand même passé de quatre paquets de cigarettes par jour à un paquet".

Déjà la suite

C'est peut-être ce nouveau train de vie qui lui donne l'élan de penser déjà à la suite. Le chanteur parle des projets qui suivront Métèque: il envisage un deuxième album de reprises avant un disque de chansons originales, qu'il souhaite préparer pour l'horizon 2025.

Et sa patte engagée se fait déjà sentir: il confiait à RTL en avril dernier vouloir écrire une chanson sur Yvan Colonna, se disant "bouleversé" par sa mort à la suite d'une agression en prison.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles