Renaissance. Côte d’Ivoire : avec son nouveau parti, Laurent Gbagbo affiche son ambition pour 2025

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le congrès du nouveau parti de l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo, rentré d’exil en juin dernier, s’ouvre ce samedi 16 octobre à Abidjan. Placé à gauche sur l’échiquier politique, ce parti a été baptisé “PPA-CI” pour “Parti des peuples africains-Côte d’Ivoire”. En ligne de mire, l’élection présidentielle de 2025.

La foule se presse ce samedi 16 octobre à Cocody, dans la périphérie cossue d’Abidjan, comme le montrent les photos publiées sur le site d’actualité ivoirien L’Infodrome, pour suivre les discussions qui auront lieu ce week-end, lors du congrès de lancement du nouveau parti de Laurent Gbagbo, le parti des Peuples Africains-Côte d’Ivoire, en abrégé “PPA-CI”. Un nom qui doit être entériné lors des discussions de ce week-end.

L’ex-président se remet donc officiellement à la politique. Le 17 juin, acquitté par la justice internationale qui le jugeait pour crimes contre l’humanité dans la sanglante crise post-électorale de 2010, Laurent Gbagbo revenait en Côte d’Ivoire, après dix ans d’exil.

En août dernier, l’ancien président avait quitté le FPI, le “Front populaire ivoirien”, pour le laisser aux mains de son ancien Premier ministre, Pascal Affi N’Guessan. Depuis 2014, ce parti historique était divisé entre les partisans d’Affi N’Guessan et ceux restés fidèles à Laurent Gbagbo. Lors d’un comité organisé le 9 août, il avait annoncé cette volonté de créer une autre famille politique.

Au cours de cette session, il a proposé et obtenu de l’instance de décision du parti, la création d’un nouvel instrument politique qui a vocation de rassembler les Ivoiriens, les forces politiques authentiquement de gauche pour la conquête des libertés et de s’engager clairement dans le Panafricaniste en vie de la Souveraineté des peuples africains”,

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles