Renaissance : qui étaient les maîtresses des Rois qui ont régné sur Versailles ?

Marie Mancini, Henriette d’Angleterre, Louise de la Vallière… Les nombreuses maîtresses de Louis XIV n’ont laissé que peu de traces dans les mémoires. Mais en 1660, une jeune fille issue de l’une des familles les plus illustres du royaume, Françoise de Rochechouart de Mortemart fait son entrée à la cour.

A 20 ans, elle est « La plus belle femme de la cour » si l’on en croit ses contemporains. Mais pas seulement, celle qui par mariage acquiert en 1663 le titre de marquise de Montespan se distingue par son intelligence et son esprit. La Roi-Soleil devait être très occupé ailleurs puisqu’il ne la remarque qu’en 1667. Trois ans plus tard, il ne peut plus s’en passer et en fait sa favorite. La Montespan prend de l’assurance, elle devient mordante et autoritaire, les courtisans filent droit et craignent les sarcasmes assassins de la « reine-sultane ». Mais elle est respectée. Ministres et conseillers viennent prendre conseil auprès d’elle. Elle n’ignore plus rien des secrets et des affaires d’État. Par ailleurs, elle s’entoure d’esprits brillants comme La Fontaine et Molière. Derrière le Roi-Soleil, c’est elle qui rayonne.

Mais après sept grossesses en dix ans, Louis lui trouve moins de charme et va chercher son plaisir dans d’autres bras. La Montespan entre en disgrâce.

Entre temps, le roi s’est rapproché d’une autre femme de caractère, Françoise d’Aubigné, marquise de Maintenon, gouvernante des enfants de la Montespan. Le souverain à le goût de l’éclectisme. Autant la première était (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

D’où vient la tradition de la galette des Rois ?
Quels sont les jeux de société les plus anciens au monde ?
Sexe et politique : les présidents de l'Elysée, une libido sans limite ?
Archéologie : les restes d’un sacrifice humain vieux de 5 000 ans découverts au Danemark
Le secret des Vikings pour arriver en Amérique