Remplacer la statue de Napoléon? "Nous posons un débat", défend le maire de Rouen

·2 min de lecture
Nicolas Mayer-Rossignol, le maire de Rouen, le 21 septembre 2021. - BFMTV
Nicolas Mayer-Rossignol, le maire de Rouen, le 21 septembre 2021. - BFMTV

Certains y voient de la provocation, lui souhaite seulement poser un débat. Nicolas Mayer-Rossignol, maire de Rouen, s'est expliqué ce mardi sur BFMTV après avoir fait part, "à titre personnel", de son souhait de déplacer une statue de Napoléon au profit d'une de Gisèle Halimi, la célèbre avocate et militante féministe disparue en 2020.

"On restaure la statue (de Napoléon, NDLR), on ne cherche pas à la déboulonner", a précisé d'emblée l'édile sur notre antenne, "pour vous donner un ordre de grandeur la mairie va dépenser 200.000 euros d'argent public pour la restaurer donc en matière de déboulonnage on a connu plus économe."

"Il n'y a pas de cancel culture", a aussi assuré le maire alors que le syndicat étudiant UNI, marqué à droite, a lancé une pétition qui a déjà récolté 2000 signatures pour s’opposer au retrait définitif de la statue de l’Empereur de la place de l’hôtel de Ville.

"Il n'y a pas de cancel-culture"

Délogée de son socle depuis un an pour être rénovée, la statue de l'Empereur pourrait changer d'emplacement à Rouen. Une possibilité qui n'a pas manqué de faire réagir Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon, qui a jugé cette idée "désastreuse". Le maire de la ville assure toutefois qu'une consultation en ligne sera prochainement lancée sur ce sujet et adressée aux habitants de Rouen.

"Nous n'imposons rien mais nous posons un débat: est-ce que les Rouennaises et les Rouennais souhaitent que la statue revienne au même endroit ou bien est-ce qu'on se pose la question de la place des femmes, de la représentation féminine dans l'espace public?", développe Nicolas Mayer-Rossignol qui note que celle-ci "est extrêmement faible partout en France et notamment à Rouen dans les lieux à forte visibilité et à forte dimension symbolique."

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles