Publicité

Remaniement : ce qu’il faut retenir des propos de Gabriel Attal sur France 2

Gabriel Attal était l'invité de L'Événement ce jeudi 8 février sur France 2.  - Credit:FRANCOIS GREUEZ/SIPA / SIPA / FRANCOIS GREUEZ/SIPA
Gabriel Attal était l'invité de L'Événement ce jeudi 8 février sur France 2. - Credit:FRANCOIS GREUEZ/SIPA / SIPA / FRANCOIS GREUEZ/SIPA

Après l'annonce d'une seconde salve de nominations et de départs, le gouvernement Attal est enfin au complet ce jeudi 8 février. Au total, 35 personnalités constituent ce nouvel exécutif, contre les 30 envisagées initialement. Pour clore cette ultime soirée de remaniement, le Premier ministre Gabriel Attal a donné rendez-vous aux Français sur France 2, en acceptant l'invitation de L'Événement. Le jeune chef du gouvernement a été amené à commenter ses choix et sa feuille de route.

D'abord interrogé sur le retard de la seconde et dernière phase de son remaniement, annoncée pour mercredi, et finalement reportée, Gabriel Attal s'est défendu, précisant que la composition de son gouvernement lui avait « pris deux jours », et que le reste avait « pris du temps » en raison de « paramètres définir ».

« Une très grande majorité des ministres ne proviennent pas de la région Île-de-France, quasiment toutes les régions sont représentées, et beaucoup ont été élus locaux, ce qui donne un ancrage », a par ailleurs pointé le chef du gouvernement.

  • « Un malaise » Amélie Oudéa-Castéra

Question incontournable, celle du cas d'Amélie Oudéa-Castéra, débarquée du ministère de l'Éducation moins d'un mois après sa prise de fonctions. Un parcours éclair marqué par les polémiques autour de ses propos sur l'enseignement public et les révélations deMediapartsur la scolarisation de ses enfants. « Il y a eu un trouble, un malaise », a reconnu Gabriel Attal, soulignant que si sa collègue « s'e [...] Lire la suite