Publicité

Remaniement : l'échec du "gouvernement resserré" souhaité par Emmanuel Macron

Emmanuel Macron avait annoncé à plusieurs reprises vouloir un gouvernement avec un nombre limité de ministres, et n'y est une fois de plus pas parvenu.

L'exécutif a longtemps souhaité proposer un gouvernement resserré, lors de la longue séquence du remaniement. (Stephanie Lecocq, Pool via AP).
L'exécutif a longtemps souhaité proposer un gouvernement resserré, lors de la longue séquence du remaniement. (Stephanie Lecocq, Pool via AP).

Il a encore échoué. Emmanuel Macron qui nomme les ministres sur proposition de son Premier ministre espérait une équipe resserrée de 12 à 15 ministres de plein exercice. Mais comme lors des précédents gouvernements, le nombre oscille entre 30 et 40.

C’était pourtant une de ses promesses de campagne. Il avait annoncé dans le JT de TF1 le 13 mars 2017 vouloir 15 membres maximum. Après son élection, le premier gouvernement d’Edouard Philippe comptait 22 membres, dont 18 ministres et 4 secrétaires d’Etat. Après les élections législatives, le nombre a nettement augmenté, comptant 29 membres. En juillet 2020, il y en avait 35. Le gouvernement suivant, mené par Jean Castex, en comptait 42.

Peu avant sa réélection en 2022, Emmanuel Macron souhaitait “mettre fin aux gouvernements à rallonge”. Nouvel échec. Elisabeth Borne comptait dans son gouvernement 41 membres, dont 16 ministres de plein exercice, 15 ministres délégués et 10 secrétaires d’Etat.

Une mise en scène qui a mal vieilli

À la nomination de la première mouture du gouvernement Attal début janvier, Emmanuel Macron avait mis en scène son gouvernement enfin resserré, faisant se tenir le premier conseil des ministres dans le salon vert de l’Elysée, salle exigüe qui soulignait d'autant plus le caractère restreint de l'équipe gouvernementale.

Mais un mois après, Gabriel Attal n'a pas réussi non plus à avoir moins de 30 membres. Son gouvernement compte au total 17 ministres de plein exercice, 13 ministres délégués et 5 secrétaires d’État, soit 35 membres au total, s'inscrivant dans la moyenne des précédents gouvernement, comme le montre cette infographie ci-dessous.

Les précédents gouvernements comptaient une trentaine de membres en moyenne, Premier ministre exclu. Celui qui en comptait le moins a été le premier de François Fillon, avec 19 membres, suivi par le deuxième de Georges Pompidou (décembre 1962-janvier 1966), avec 25 membres. À l’inverse, celui qui en a compté le plus a été le deuxième de Michel Rocard, avec 48 titulaires entre juin 1988 et mai 1991.

VIDÉO - Remaniement : l'Élysée a pour objectif de nommer entre 10 et 15 ministres cet après-midi