Publicité

Remaniement : Carole Grandjean, ministre en salle d’attente, claque la porte

Le remaniement traine encore, Carole Grandjean (ici en septembre 2023), ministre en salle d’attente, claque la porte
LUDOVIC MARIN / AFP Le remaniement traine encore, Carole Grandjean (ici en septembre 2023), ministre en salle d’attente, claque la porte

POLITIQUE - Un mois, ça va, plus, bonjour les dégâts. Après avoir passé près de trente jours en salle d’attente, Carole Grandjean, la ministre déléguée chargée de l’Enseignement et de la Formation professionnels dans le dernier gouvernement d’Elisabeth Borne indique qu’elle ne souhaite pas figurer dans la deuxième vague du remaniement.

François Bayrou complique le remaniement et avance pour 2027 : les conséquences de son coup de sang

Elle faisait partie des responsables renvoyés de fait par la nomination de Gabriel Attal et des 14 ministres de plein exercice dont le sort restait inconnu jusqu’à présent. Elle explique donc, ce jeudi 8 février, « remercier » le couple exécutif pour sa confiance ces derniers mois.

« J’ai fait part au président de la République et au Premier ministre de mon choix de ne pas exercer de nouvelles fonctions ministérielles », a-t-elle indiqué dans un communiqué publié en fin d’après-midi sur les réseaux sociaux, fière d’avoir « servi » la France.

Bientôt la fin du casse-tête ?

Après François Bayrou, et ses déclarations fracassantes, il s’agit de la deuxième élue du camp macroniste à annoncer elle-même qu’elle ne fera pas partie de l’aventure. Pas franchement la procédure d’usage.

Mais il faut dire que le remaniement continue de trainer. Attendue depuis près d’un mois, mais reportée de jour en jour, la deuxième salve de ministres devant compléter l’équipe Attal pourrait être enfin officialisée après le déplacement du Premier ministre auprès des victimes des inondations dans le Pas-de-Calais, où il est arrivé en début d’après-midi.

Signe de l’imminence (probable) de ce remaniement, malgré le flou qui l’entoure, plusieurs ministres sortants ont été appelés à la mi-journée, pour se voir signifier qu’ils ne seraient pas reconduits, selon plusieurs médias. Franceinfo indique que Carole Grandjean faisait d’ailleurs partie de cette salve.

Un peu plus tôt dans la journée, le chef du gouvernement avait passé une partie de la matinée à l’Élysée, pour une réunion de travail avec plusieurs ministres, prolongée par un entretien de 45 minutes en tête à tête avec Emmanuel Macron. Sans doute pour peaufiner la composition de son équipe... Et répondre aux nombreux équilibres imposés. La fin du casse-tête approche ?

A voir également sur Le HuffPost :

François Bayrou relaxé : le parquet de Paris fait appel dans l’affaire des assistants parlementaires européens

Élisabeth Borne choisit sa circonscription du Calvados pour sa première sortie de députée