Publicité

La reine Margrethe II remporte "l'Oscar" danois des meilleurs costumes

La reine Margrethe du Danemark, âgée de 83 ans, qui a abdiqué en janvier en faveur de son fils Frederik, a remporté samedi l'équivalent danois de l'Oscar du meilleur costumier.

L'ex-monarque a reçu un Robert Award pour son travail sur le film Netflix Ehrengard, ou l'art de la séduction, une adaptation d'un livre de l'auteure danoise Karen Blixen, surtout connue pour ses mémoires Out of Africa, et réalisé par Bille August, l'un des cinéastes danois les plus connus.

La reine, qui a évoqué des problèmes de santé lorsqu'elle a annoncé son abdication surprise lors de son discours annuel du Nouvel An, n'était pas présente à la cérémonie de remise des prix samedi à Copenhague. La productrice du film, Marcella Dichmann, a accepté le prix en son nom.

Une reine peintre, illustratrice et costumière

Parallèlement à ses fonctions royales, la reine s'est fait un nom en tant qu'artiste au fil des années. Elle est peintre et illustratrice et a travaillé à de nombreuses reprises comme costumière et scénographe pour le Ballet royal du Danemark et le Théâtre royal du Danemark.

La reine a également conçu les décors d'Ehrengard et a également été nominée pour un Robert Award dans cette catégorie. Très populaire au Danemark, Margrethe a étudié à Cambridge en Angleterre et à la Sorbonne à Paris et parle couramment l'anglais, le français, l'allemand et le suédois.

Elle a également traduit des pièces de théâtre, dont Tous les hommes sont mortels de Simone de Beauvoir avec son mari d'origine française, le prince consort Henrik, sous un pseudonyme.

Elle a illustré plusieurs livres, dont une édition danoise de 2002 du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien et ses peintures ont été exposées dans des musées et des galeries au Danemark et à l'étranger.

Margrethe a subi une opération au dos l'année dernière et a transmis le trône à son fils le 14 janvier après un règne de 52 ans, faisant de lui le roi Frederik X. Elle a conservé son titre de reine suite à son abdication.

Article original publié sur BFMTV.com