Publicité

Comment la reine Camilla prend la lumière, pendant que le roi Charles se rétablit de son opération

C'est elle qui fait tourner la boutique. En l'absence de Charles, qui se remet de son opération de la prostate de vendredi dernier, et de William, au chevet de Kate elle aussi en convalescence après une opération, c'est Camilla qui fait le job.

La reine assure en solo une multitude d'engagements, souriante et manifestement ravie, multipliant les mots d'esprit, et donnant à qui lui en demande des nouvelles de la santé de Charles.

"Il s'en sort, il fait de son mieux", a-t-elle ainsi déclaré mercredi, alors qu'elle visitait un centre de soutien aux personnes atteintes d'un cancer.

Elle a organisé mardi sa première réception en solo, accueillant au château de Windsor les auteurs, illustrateurs et relieurs qui ont participé au renouvellement de la bibliothèque miniature de la maison de poupée de la reine Mary, à l'occasion de son centenaire. Grande lectrice, la reine est très impliquée dans la promotion de la lecture. Elle a elle-même créé un livre miniature pour la mini-bibliothèque, et blagué avec des invités sur sa presbytie, lançant:

"J'espère que votre vue ne s'est pas détériorée à ce point - c'est certainement le cas de la mienne"

Mercredi, Camilla était à Bath pour célébrer les 850 ans d'une organisation caritative locale, la St John Foundation. Elle a pris le thé avec les résidents de l'hospice, serré des mains, écouté, salué des enfants venus agiter des drapeaux sous un soleil radieux.

Sur le parquet d'un centre communautaire de Cambridge, la reine a assisté à un cours de danse et s'est vu remettre des chaussures de claquettes.

"J'ai toujours rêvé de faire des claquettes, je pourrai peut-être m'y mettre quand je serai à la retraite", a-t-elle lancé avec humour à Johannes Radebe, un danseur de l'émission Strictly Come Dancing, l'équivalent de Danse avec les stars.

La reine Camilla partage toutes ces royales obligations avec notamment la princesse Anne, sœur du roi, elle aussi très active, et Edward, le plus jeune frère de Charles. Le prince était fin janvier dans l'île de Sainte-Hélène, petit territoire du Commonwealth au large du Brésil, où Napoléon a fini ses jours en exil. Edward a notamment inauguré l'aéroport international, planté un arbre et rencontré une tortue de 191 ans. Sa femme Sophie, restée à Londres, y a mené également plusieurs engagements.

Les ennuis de santé de Charles et Kate ont quasi réduit de moitié le cercle des membres actifs de la famille royale. Il reste donc Camilla, 76 ans, modérément populaire, la princesse Anne, 73 ans, et le prince Edward, 59 ans, au charisme limité.

La princesse Anne est plus populaire, mais, contrairement à celles de Camilla, ses activités sont peu relayées par la presse. La semaine dernière, elle a notamment visité une prison à Norfolk et inauguré les nouveaux locaux d'une association de voile dans la même ville. Elle représentait également le roi pour une cérémonie de remise de distinctions au château de Windsor.

Tous trois occupent le devant de la scène et le fil X (anciennement Twitter) officiel de la famille royale ces dernières semaines.

Le prince William, 41 ans, héritier de la couronne, a en effet fait savoir qu'il suspendait ses activités, le temps de s'assurer que son épouse Kate se remet bien de son opération. La princesse de Galles est rentrée lundi dans leur résidence de Windsor (ouest de Londres) où le couple vit avec ses trois enfants, George, Charlotte et Louis.

William est le plus populaire des "working royals", avec 68% d'opinions favorables, selon un récent sondage YouGov, devant la princesse Anne à 67% et Kate à 63%. Le roi arrive en 6e position à 51%, son frère Edward à 42%, devant la reine Camilla à 41%.

En accédant au trône en septembre dernier, le roi Charles s'est assuré que son frère Andrew, duc d'York, et son fils Harry, duc de Sussex, tous deux en retrait de la famille royale britannique, ne puissent assurer son intérim en son absence.

Article original publié sur BFMTV.com