Oui, regarder des vidéos d’animaux mignons réduit votre stress

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Selon une étude, le stress et l’anxiété ont baissé après le visionnage d’un diaporama présentant des vidéos d’animaux mignons.

Vous êtes fan des vidéos de chatons ? Vous craquez devant des bébés koalas ? Vous adorez les petits chiens ? La science s’est penchée sur votre cas. Selon une étude britannique, regarder des vidéos d’animaux mignons serait réellement bénéfique pour la santé mentale. Mais, attention, pas question de regarder n’importe quel compagnon à quatre pattes. Des chercheurs de l’Université de Leeds (Royaume-Uni) ont réalisé une étude sur 19 participants. Cette recherche a été menée en partenariat avec le site touristique Western Australia. D’après les chercheurs, regarder des vidéos pendant trente minutes est corrélé à une baisse significative des niveaux de stress.

Pendant cette expérience, 19 participants ont regardé un diaporama de 30 minutes comprenant des images et de courts clips vidéo d'une gamme d'animaux mignons, y compris des vidéos et des photos du quokka. 15 des 19 participants devaient passer un examen 90 minutes après avoir regardé ce diaporama. Les quatre autres participants étaient des membres du personnel de soutien académique qui avaient déclaré se sentir stressés au travail. En seulement 30 minutes, le rythme cardiaque des participants avait baissé de 6,65%, passant ainsi de 72,2 bpm (battements par minute) à 67,4 bpm. De même, la pression artérielle a diminué de 14,9% en moyenne en pression systolique et jusqu'à 18,28% en pression diastolique. Chez le participant présentant le rythme cardiaque le plus élevé, une diminution de 23,3% en pression artérielle diastolique a été observée.

Des interactions avec les animaux

La lecture la plus élevée de la pression artérielle est passée de 148/90 (état de pression artérielle élevée) à la plage de pression artérielle idéale (en particulier, 120/69). En termes de pourcentage, cela représente une baisse de 18,9% de la pression artérielle systolique et une baisse de 23,3% de la pression artérielle diastolique. Des résultats impressionnants, étant donné que la séance n'a duré que 30 minutes”, rapporte l’étude. Et pour réduire le stress, tous les animaux ne se valent pas. Les quokkas, de la famille des kangourous, semblent être les plus à même pour réduire les niveaux de stress. Les participants ont rapporté une diminution de l'anxiété de 35,10%. Dans des cas individuels, les niveaux d'anxiété ont chuté de près de 50%.

Il était clair que les étudiants étaient anxieux avant leurs examens, la fréquence cardiaque et la tension artérielle de la plupart des participants étant légèrement élevées avant notre session. En effet, chez certaines personnes, la fréquence cardiaque et la tension artérielle étaient encore plus élevées, indiquant un niveau de stress plus élevé pour ces participants”, a commenté le Dr Andrea Utley. Et de poursuivre : “Tout au long de la séance, la fréquence cardiaque et la tension artérielle ont chuté chez tous les individus à un niveau qui serait considéré comme sain et révélateur d'un stress ou d'une anxiété limités”.

Enfin, les participants ont été davantage sensibles aux clips d’animaux interagissant avec les humains plutôt qu’aux images fixes. Des conclusions qui pourraient permettre de mettre en place de nouvelles méthodes de relaxation pour les personnes stressées.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles