Publicité

Le recteur de Paris Christophe Kerrero démissionne, face au projet controversé de réforme des classes prépa

Le recteur de l’Académie de Paris Christophe Kerrero, ici à l’Université de la Sorbonne à Paris, le 25 août 2022.
MOHAMMED BADRA / AFP Le recteur de l’Académie de Paris Christophe Kerrero, ici à l’Université de la Sorbonne à Paris, le 25 août 2022.

ÉDUCATION NATIONALE - C’est une décision rarissime pour un recteur, celui de Paris étant en plus considéré comme l’un des plus hauts cadres de l’Éducation nationale. Christophe Kerrero, en poste depuis juillet 2020, a annoncé ce vendredi 2 février quitter ses fonctions dans une lettre aux personnels de l’académie, sur fond d’échec de son projet de réforme des classes préparatoires dans la capitale destiné à introduire davantage de mixité sociale.

Amélie Oudéa-Castéra doit-elle démissionner ? On a posé la question dans la manifestation des professeurs

Cette décision survient après la suspension mercredi par le ministère de l’Éducation d’un projet du rectorat visant à fermer plusieurs classes préparatoires à la rentrée 2024 et en ouvrir trois autres à vocation « plus sociale » dont l’une au lycée Henri-IV pour des futurs professeurs des écoles et deux pour des lycéens professionnels, une première en Île-de-France.

Les trois classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) qui devaient fermer étaient une prépa aux écoles de commerce (prépa ECG) au lycée Jacques Decour, dans le 9e arrondissement, une classe de première année littéraire (hypokâgne) au lycée Lamartine (9e) et une de deuxième année littéraire (khâgne) au lycée Chaptal (8e).

L’annonce de ces fermetures avait mobilisé ces dernières semaines enseignants et élèves, avec notamment une pétition « contre la fragilisation des parcours littéraires ».

Selon une source proche du rectorat, « M. Kerrero ne pouvait pas continuer à porter la carte scolaire après que la ministre Oudéa-Castéra l’a désavoué sans l’en prévenir dans une instance qui est le Conseil supérieur de l’éducation ».

Amélie Oudéa-Castéra « prend acte »

« Je quitte aujourd’hui mes fonctions de recteur de l’académie de Paris, quand notre École est en proie au doute et que la situation exige pourtant une mobilisation de chacun de ses acteurs », écrit Christophe Kerrero dans sa lettre aux personnels de l’académie.

Dans un message transmis à la presse, l’entourage d’Amélie Oudéa-Castéra indique que « la Ministre prend acte de sa décision et remercie Christophe Kerrero pour son action et son engagement reconnus en faveur de l’Éducation nationale ».

« Toutes les mesures de soutien des élèves en termes de promotion et de mixité sociale prises par le recteur de Paris sont soutenues et financées. Elles seront toutes réalisées », a-t-on continué de même source.

« Le rectorat de Paris avait envisagé trois fermetures de classes pour financer ces initiatives. La ministre assume son choix de lancer un moratoire sur ces fermetures, et de soutenir ainsi plus fortement encore le projet social du rectorat et l’offre existante », a-t-on complété.

Christophe Kerrero a reçu le soutien de la présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse sur X. Il « menait un combat extrêmement courageux pour l’égalité des chances, la réussite éducative et la transmission des savoirs. Je salue son action », a-t-elle écrit.

À voir également sur Le HuffPost :

Grève du 1er février : ces enseignants nous disent ce qui symbolise pour eux l’effondrement de l’école publique

Amélie Oudéa-Castéra contre-attaque, mais reconnaît des erreurs dans ses propos