Record de cas, variant "double mutant", pénurie de vaccins : en Inde, l'avancée du Covid-19 inquiète

·1 min de lecture

Record de contaminations. En Inde, la courbe des contaminations au coronavirus prend l'allure d'une pente verticale. Lundi, ce pays de 1,3 milliard d'habitants est passé au deuxième rang des Etats les plus touchés dans le monde, en nombre de cas, devant le Brésil. Au cours des dernières 24 heures, plus de 200.000 nouvelles contaminations ont été enregistrées et 1.038 décès sont à déplorer, selon les données officielles. Le nombre d'infections quotidiennes a doublé depuis début avril et deux millions de contaminations ont été recensées ce mois-ci. 

Des patients plus jeunes. Au total, l'Inde a comptabilisé plus de 14,1 millions de cas depuis le début de la pandémie et près de 175.000 morts, selon les chiffres du ministère de la Santé. Au regard de la population, ces chiffres sont moins élevés que dans d'autres pays, mais ils pourraient être sous-évalué. Les médecins s'alarment ainsi d'un manque de lits, d'oxygène et de médicaments. Les correspondants du Monde à Bombay et New Delhi décrivent des hôpitaux dépassés, contraints de "refuse[r] des patients, en l'absence de respirateurs artificiels et de lits disponibles en réanimation". Autre source d'inquiétude : le nombre de patients jeunes, âgés de moins de 45 ans et souffrant de symptômes plus graves que l'an dernier. "Nous voyons également des enfants de moins de 12 et 15 ans admis avec des symptômes. L'année dernière, pratiquement aucun enfant ne présentait de symptômes", déclare à l'AFP Khusrav Bajan, consultant à l'hôpital ...


Lire la suite sur LeJDD