Publicité

Reconstruction faciale : le visage d'un esclave crucifié sous l'Empire romain révélé

En 2017, dans la ville de Fenstanton, en Angleterre, la société Albion Archaeology avait mis au jour cinq cimetières datant des IIIe et IVe siècles. Les archéologues avaient alors trouvé la dépouille d’un homme pas comme les autres. Le squelette de l’individu avait en effet un clou de près de 5 cm enfoncé dans le talon. Une trouvaille qui a été qualifiée de "presque unique" par Corinne Duhig, spécialiste des ossements à l'université de Cambridge. Et pour cause : la dépouille a révélé l’existence d’une ancienne colonie romaine en Angleterre qui était encore inconnue pour les experts. Mais ce n’est pas tout ! Le clou présent dans le talon de l’individu indique clairement qu’il a été crucifié.

En effet, le squelette de l’homme présentait des signes d'infection ou d'inflammation aux jambes. "Cet homme a connu une fin tellement horrible", a révélé Corinne Duhig dans une émission de la BBC Four. "Il a été torturé, mais il a été remis à sa population pour avoir un enterrement tout à fait normal", a poursuivi l’experte, précisant que l’homme était probablement un esclave qui travaillait dans la transformation de moelle osseuse en bougies. Grâce à la dépouille, les scientifiques ont également pu en apprendre plus sur l’individu. Les chercheurs expliquent notamment que l’homme avait probablement passé toute sa vie dans la région du Cambridgeshire et qu'il avait les cheveux longs, une barbe fournie et les yeux bruns. Cette reconstitution faciale a notamment été réalisée par Joe Mullins de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Archéologie : le mystère des momies du "feu" Kabayan aux Philippines
Copernic : comment le mystère de la tombe du célèbre astronome a été résolu
Épicé, arôme de pain grillé : voici le vrai goût du vin de la Rome antique !
Le rôle crucial de Varian Fry qui a sauvé des milliers de vie durant Seconde Guerre mondiale
Archéologie : nouvelle découverte incroyable dans un cimetière en Angleterre