Publicité

Comment reconnaître ces numéros surtaxés qui plombent votre facture ?

Comment reconnaître ces numéros surtaxés qui plombent votre facture ?

Les modes opératoires se suivent et se ressemblent : un appel téléphonique où l’interlocuteur raccroche dès que vous répondez ; un SMS qui vous informe d’un problème avec votre compte ou votre carte bancaire ; un message qui vous informe d’une amende non réglée… Tous ces stratagèmes reposent généralement sur un numéro surtaxé, rappelle le site actu.fr, qui livre quelques conseils pour éviter de se faire piéger et de voir sa facture téléphonique gonfler à vue d'œil.

Citant les recommandations de la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), le média rappelle qu’en cas de doute, il existe le site surmafacture.fr. Une plateforme d’information qui permet de vérifier le tarif applicable en cas d’appel. Utile, donc, pour s’assurer de la surtaxation, ou non, d’un numéro inconnu. Le site peut également servir de banque de données, notamment pour vous renseigner sur l’entreprise qui utilise ce numéro ainsi que le service fourni.

Mais il est également possible d’agir en amont, en activant l’option de blocage des appels venant de numéros surtaxés. Pour cela, il faut en faire la démarche auprès de son opérateur téléphonique. Ce dernier a l’obligation, depuis 2018, de proposer une option gratuite de blocage des appels venant de ces numéros payants. Actu.fr rappelle en outre que certains formats de numéros sont plus susceptibles que d’autres d’être surtaxés. Le site évoque entre autres les numéros spéciaux à dix chiffres commençant par (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Aliments ultra-transformés : comment les reconnaître, et quel impact sur la santé ?
Comment faire un partage de connexion ?
RATP, SNCF : voici comment contester une amende que vous jugez abusive
Shein, Temu, Primark… : comment les députés tentent de mettre des bâtons dans les roues de la fast fashion
Amazon réduit les délais de retour : ce qui change pour les acheteurs