Publicité

"On recevait des courriers très virulents" : Didier Bourdon revient sur les menaces à l'époque des Inconnus (VIDEO)

Ce jeudi 1er février dans C à vous, Anne-Elisabeth Lemoine recevait parmi ses invités, Tanguy Pastureau, pour son livre Navarre paru hier cher Fayard. L'humoriste venait aussi parler de son spectacle Un monde hostile pour un coeur tendre qu'il jouera à partir du 3 octobre 2024. Egalement présent autour de la table, un certain Didier Bourdon qui venait défendre le film Cocorico réalisé par Julien Hervé et en salle le mercredi 7 février prochain.

Pendant l'interview de Tanguy Pastureau, l'animatrice s'est étonnée que celui-ci soit amené à recevoir des menaces de mort. "Vous prônez le mieux vivre ensemble, vous faites des clins d'oeil comme ça aux auditeurs et pourtant vous recevez des menaces de mort?", a questionné Babeth. "Oui comme à pas mal de gens. C'est arrivé après le 7 octobre, je me suis amusé avec La France insoumise qui avait du mal à dire les mots, moi je trouvais ça lamentable et je l'ai dit de manière un peu brusque peut-être. Mais l'humour c'est aussi ça, écrire de manière violente ce que l'on ressent. Oui il y a eu quelques journées difficiles et ça passe en fait", a répondu l'invité. Et à la question de savoir si ces menaces l'avaient incité à se censurer, Tanguy Pastureau a rétorqué : "Pas du tout, je me disais : 'je vais me couper des réseaux, c'est mieux dans ce cas-là".

À lire également

“Il nous détestait” : Pascal Légitimus revient sur la brouille entre les Inconnus et le leader d’Indochine, Nicola Sirkis (VIDEO)

Didier Bourdon en alors profité pour rebondir et rappeler que lui aussi, à l'époque de son trio des Inconnus, n'avait pas été épargné par ce genre de messages. "C'est vrai que nous on recevait beaucoup de courriers - il n'y avait pas les réseaux sociaux - et je sais qu'il y avait des courriers très virulents. Donc ça a toujours existé", a relaté le comédien de 65 ans.

"Des courriers virulents, avec des menaces physiques?", a questionné dans la foulée l'animatrice. "Sur certains sketchs, on recevait du courrier mais on ne voulait pas le lire parce qu'il y avait tout ça. Mais il y en avait qui n'était pas...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi