Publicité

RDC: à l'Assemblée nationale, l’opposition s’organise autour du parti de Moïse Katumbi

En République démocratique du Congo (RDC), le parti de l'opposant Moïse Katumbi a désigné son président de groupe à l'Assemblée nationale. Christian Mwando, député du Tanganyika, sera chargé de mener les élus d'Ensemble. Cette formation a finalement décidé de ne pas laisser ses sièges vides après avoir dénoncé les résultats des élections générales de décembre 2023.

Avec une vingtaine d’élus, Ensemble est la première force d’opposition de cette Assemblée issue des élections de décembre 2023 en RDC. Et ses députés composeront d’ailleurs le seul groupe à représenter cette tendance politique. « Nous allons assumer cette responsabilité », confie le tout nouveau président du groupe. Christian Mwando qui promet que son parti s'efforcera donc de bloquer toute tentative de révision de la Constitution et de porter la contradiction. « Nous n’hésiterons pas à dénoncer la corruption, les dysfonctionnements et à faire entendre la voix du peuple », prévient-il.

Une annonce d’Ensemble qui intervient alors que la justice a ordonné, le 27 mars 2024, la remise en liberté provisoire de Salomon Kalonda, proche de Moïse Katumbi et élu provincial. « Un hasard », précisent plusieurs responsables de la formation de l'opposant qui assurent ne pas voir en cette libération un gage d’apaisement de la part des autorités de Kinshasa.


Lire la suite sur RFI