Publicité

Qui est Raye, sensation de la scène pop britannique, multirécompensée aux Brit Awards?

Elle a tout raflé. La chanteuse et compositrice Raye a remporté samedi à Londres six récompenses, dont celles d'artiste et d'album de l'année, aux Brit Awards, l'équivalent des Victoires de la musique au Royaume-Uni, un record.

"Vous ne pouvez pas imaginer ce que cela représente pour moi", a-t-elle dit, émue aux larmes, en recevant sa récompense pour l'album de l'année, sa grand-mère à ses côtés.

Quasi-inconnue il y a quelques mois, la chanteuse de 26 ans a terminé la soirée avec six trophées - elle était nommée dans sept catégories: chanson de l'année pour Escapism, meilleure nouvelle artiste, autrice-compositrice de l'année, artiste et album de l'année avec son disque My 21st Century Blues. Elle a aussi dominé la catégorie R&B.

"L'artiste que j'étais il y a trois ans ne croirait pas ce qu'elle voit aujourd'hui", a dit la chanteuse dont la musique se situe à la croisée du R&B et du jazz.

Plus forte que Harry Styles et Adele

Jamais personne n'avait remporté autant de récompenses aux Brit Awards en une seule soirée. Blur en 1995, Adele en 2016 et Harry Styles en 2023 en avaient reçu quatre.

Une belle revanche pour cette autrice, compositrice et interprète, de 26 ans qui a longtemps collaboré avec des artistes comme David Guetta ou écrit pour Beyoncé, sans que son label de l'époque, Polydor, ne la laisse selon elle sortir son propre album.

Signée chez Polydor depuis 2014, Raye, s'est fait connaître à la fin des années 2010 grâce à ses collaborations sur des tubes dance commerciaux à l'instar de You Don't Know Me de Jax Jones ou By Your Side de Jonas Blue. Elle s'est également illustrée en tant qu'auteure pour de nombreux artistes tels que Beyoncé, Charli XCX, John Legend, Little Mix ou Ellie Goulding.

"Des albums qui prennent la poussière"

Mais en 2021, la chanteuse britannique a violemment dénoncé la mainmise de son label sur ses créations. Sur Twitter, elle a ainsi révélé que Polydor l'obligeait à sortir des singles commerciaux afin d'obtenir en échange l'accord de la maison de disque pour travailler sur son propre album.

"J'ai des albums qui attendant dans des dossiers qui prennent la poussière. J'ai des chansons que je donne à de gros artistes parce que j'attends la confirmation que je suis assez douée pour sortir un album. (...) J'ai attendu ce jour depuis sept ans et je continue d'attendre", avait-elle révélé sur Twitter.

Elle publie des vidéos d'elle, en pleurs, pour raconter son histoire.

"J’ai fait tout ce qu’ils m’ont demandé, j’ai changé de genre de musique, j’ai travaillé 7 jours sur 7, demandez à n’importe qui dans cette industrie, ils le savent. J’en ai assez d’être une gentille pop star. Je veux faire mon album maintenant, s’il vous plaît, c’est tout ce que je veux".

Elle finit par claquer la porte de Polydor, et recommence à zéro comme indépendante, sous le label Human Re Sources. Son premier disque studio My 21st Century Blues est sorti en mars 2023.

Influencée par Nina Simone, la chanteuse londonienne, dont le vrai nom est Rachel Keen, est également souvent comparée à Amy Winehouse. Elle a grandi à Londres entre un père courtier en assurance britannique et une mère, infirmière suisso-ghanéenne qui sont aujourd'hui ses agents et ses plus fervents soutiens.

S'il y a encore 18 mois, la chanteuse, peinait à remplir les églises où elle se produisait, évoque le Times, l'annonce des nominations aux Brit Awards lui a permis de remplir la O2 Arena, d'une capacité de 20.000 places.

Troubles alimentaires et agression sexuelle

Comme beaucoup d'artistes ces dernières années, elle a bâti sa notoriété en partie grâce aux succès de ses tubes sur TikTok, comme Flip A Switch et surtout Escapism.

Chagrin d'amour, troubles de l'alimentation, agression sexuelle, toxicomanie, son premier album explore sans complaisance son parcours personnel.

"En tant que femme, c'est tellement tabou, tellement rébarbartif, et tellement 'mon Dieu, elle est vraiment en vrac", que l'on ne peut même pas parler de ses problèmes", expliquait-elle début février au New York Times.

"J'ai tellement faim que je ne peux pas dormir/Mais je sais que si je mange/Je serai dans la salle de bain à genoux", chante-t-elle dans Body Dysmorphia.

Sur scène, il lui arrive de se déshabiller lorsqu'elle chante ce morceau.

"Monter sur scène, enlever mes vêtements alors que je ne suis pas la personne la plus à l'aise avec mon propre corps, c'est une manière de dire: "Je sais que je ne suis pas la seule", a-t-elle confié à Vogue en novembre 2023.

Victime d'agression sexuelle, Raye le chante dans Ice Cream Man. "Lorsque j'ai été victime d'agression sexuelle et de viol, je ne l'ai dit à personne, peut-on lire à la fin du clip. Une personne sur quatre subit un agression sexuelle au cours de sa vie".

Article original publié sur BFMTV.com