Publicité

La RATP recrute des étudiants pour conduire les tramways d’Île-de-France cet été et s’attire des critiques

La RATP recherche 29 étudiants pour conduire des tramways cet été, avec un aménagement assez particulier.

La RATP recrute des étudiants pour conduire les tramways d’Ile-de-France cet été. Photo d’illustration.
LIONEL BONAVENTURE / AFP La RATP recrute des étudiants pour conduire les tramways d’Ile-de-France cet été. Photo d’illustration.

TRANSPORTS - Un job étudiant hors du commun. La RATP a annoncé courant février proposer 29 offres d’emploi destinées aux étudiants, qui seront chargés de conduire des tramways sur les lignes T1, T2, T5, T6 et T8 cet été. La raison ? Proposer une « offre de transport soutenue » pendant ces deux mois de vacances où de nombreux salariés prennent leurs congés. Si la société des transports parisiens affirme à BFMTV que ce « staffing n’est pas lié aux Jeux olympiques 2024 », cette décision ne fait pas l’unanimité.

Lire aussi : En cas de malaise voyageur dans le métro de Paris, la doctrine d’intervention va changer, annonce Valérie Pécresse

Publiée mi-février, l’opportunité d’emploi vise à « maintenir une offre de transport soutenue et de permettre à une proportion correcte d’agents de partir en congés » a affirmé la RATP à BFMTV. L’objectif est de former une trentaine de jeunes en juin à la conduite de tramways pour qu’ils prennent ensuite le service de juillet à août.

Cette proposition a été critiquée par le compte X (anciennement Twitter) « La Gauche communiste écologiste et citoyenne », qui voit en cette offre d’emploi, un moyen pour la RATP de pallier ces manques de conducteurs pour les JO en employant de jeunes étudiants.

Or, ce poste n’a rien d’un job d’été traditionnel. Et la fiche descriptive des missions a d’ailleurs été supprimée du site de la RATP ce mercredi 6 mars.

Un job étudiant au rythme chargé

Si acceptés, les étudiants devront faire face à un rythme soutenu. Ils devront, premièrement, s’engager sur la durée et revenir pour plusieurs étés mais seront aussi obligés de revenir travailler durant certains week-ends et vacances scolaires de l’année.

À cela, s’ajoute aussi les services aux horaires décalés avec, par exemple, un « début au plus tôt à 4 heures du matin et un fin de service au plus tard à 2 heures 30 » précisait la fiche de poste que Le HuffPost a pu consulter. Les étudiants feront des journées d’environ 7 heures 30 pour un salaire de « 2 800 euros bruts pour un mois complet (y compris prime de précarité, congés payés et 13e mois proratisé) ».

Enfin, ces jeunes ne seront pas simplement aux manettes des tramways mais devront aussi s’assurer du bon fonctionnement du matériel, de la sécurité des voyageurs, piétons et véhicule tiers et devront aussi informer les voyageurs en cas d’incident.

VIDÉO - 5 choses à savoir sur la RATP