Publicité

Raphaël Quenard survolté : regardez le “meilleur discours” des César 2024 selon les internautes ! (VIDEO)

Raphaël Quenard, qui a réalisé l'exploit d'être nommé dans quatre catégories différentes aux César 2024, a reçu le prix de la révélation masculine pour son rôle dans Chien de la casse ce vendredi 23 février 2024. "Il reste tout à faire et j'en prends bonne note !", a-t-il réagi en venant chercher son trophée sur la scène lors de la cérémonie. Survolté, l'acteur s'est comporté comme un véritable showman. "J'attends la petite musique... Pour accentuer le côté émotion !", a-t-il lancé, en faisant référence à la musique qui se lance pour demander aux récompensés de terminer rapidement leurs discours. À sa demande, la musique a alors retenti, ce qui lui a fait particulièrement plaisir. "Aaaahhhh ! On va s'amuser, ça commence maintenant !", s'est-il exclamé, provoquant les rires de l'assemblée.

"Mes parents qui sont sans doute devant la télévision, la boîte à troubadours ! J'espère qu'ils sont branchés sur la bonne fréquence et que mon père, avachi sur son canapé, n'a pas basculé sur un débat politique sur France 5 ! Elle est où la caméra qui filme ? (...) Je voudrais vraiment leur dire que je les aime et que tout ce chemin, c'est que le déguisement de la seule chasse qui vaille, à savoir celle de poursuivre sans relâche le but de voir leurs yeux s'allumer d'un éclair de fierté. Et voilà !", a-t-il scandé sous les applaudissements.

À lire également

César 2024 : Christopher Nolan explique pourquoi le cinéma français “met la honte” à Hollywood (VIDEO)

Alors que la musique résonnait toujours, Raphaël Quenard n'a pas souhaité partir sans adresser son soutien à un secteur qui connaît une crise historique : "Évidemment, moi, pendant que le micro est à ma disposition, je compte pas le lâcher de sitôt ! En tant que petit-fils de paysan, je voudrais dire que la culture, comme tout le reste, elle n'est rien sans l'agriculture. (...) Un merci et un respect infini à to...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi