Ralph 2.0 : ce qu’on a appris sur le nouveau Disney au Festival d’Annecy

Thomas Imbert

En attendant le retour en salles de Ralph et de Vanellope le 23 janvier prochain, les festivaliers d’Annecy ont eu la chance d’accueillir hier matin la codirectrice de la trame scénaristique Josie Trinidad et la codirectrice de l’animation Kira Lehtomaki, venues présenter le prochain film d’animation des studios Disney. Après un clip émouvant dédié à la passion de leurs animateurs, les deux artistes ont levé le voile sur l’intrigue de Ralph 2.0, en ponctuant leur présentation de nombreuses images inédites qui n’ont pas manqué de déclencher les ovations répétées du public de la grande salle Bonlieu.

Sans vous dévoiler davantage que ce qui a été montré dans la bande-annonce quant à l’intrigue du film, nous allons tenter de vous décrire en quelques mots (agrémentés des commentaires de Trinidad et de Lehtomaki, que nous avons eu la chance de rencontrer en interview) à quoi ressemblera le voyage exceptionnel que Disney est actuellement en train de nous concocter.

Une plongée vertigineuse dans le monde d’Internet


Un peu à l’étroit dans la salle d’arcade de Mr Litwak, Ralph et Vanellope sont sur le point de découvrir un univers aux dimensions incroyables. Alors que le premier film les cantonnait à un univers limité et balisé, bien qu’inventif, ce nouvel opus semble vraiment révéler tout le potentiel de la franchise. Forcés de quitter la Gare Centrale des Jeux et de partir sur Internet pour une quête incertaine, les deux personnages vont profiter de la nouvelle connexion de Mr Litwak, leur propriétaire.

Alors que le vieux monsieur semble tâtonner sur son écran nouvellement équipé de la fibre, Ralph et Vanellope patientent dans une sorte d’entre-deux. Dévoilée hier matin, la séquence du "passage en ligne" donne des frissons. Très bien maitrisée, elle convoque à la fois la magie démesurée de Disney et l’inventivité très pratique que l’on trouve chez Pixar.

Ce que Vice Versa avait réussi à faire avec l’esprit humain, Ralph 2.0 semble sur le point de le réaliser avec Internet, en transformant des concepts abstraits mais connus de tous en situations concrètes et palpables.
On n’y avait jamais vraiment réfléchi, mais maintenant qu’on l’a vu, oui : évidemment que ça doit se passer comme ça à l’intérieur d’un modem, quand on va sur Internet.

"Ça a été l'étape la plus importante de notre processus de pré-production," nous a ainsi déclaré Kira Lehtomaki. "Essayer d’imaginer comment cela fonctionnait. Nous nous sommes mis d’accord sur le fait que les internautes étaient des espèces de touristes du monde d’Internet, et que les citoyens du Net habitaient là, travaillaient là. Si Internet était un parc d’attraction, ils en seraient les 'cast members'." 

Des personnages familiers


Une fois arrivés dans la mégalopole d’Internet – encore une ville créée de toutes pièces par Disney, à l’instar de Zootopie ou de San Fransokyo récemment – Ralph et Vanellope découvrent (un peu comme un grand-père face à un ordinateur) l’ampleur et la complexité d’un monde qui leur était jusqu’alors inconnu.

Quant aux spectateurs habitués de la toile et des réseaux sociaux, leur première impression de vertige sera très vite remplacée par une sensation de déjà-vu. Là encore, les actions les plus banales et les plus machinales d’un internaute moyen se retrouvent transformées par la créativité Disney en situations drôles et ingénieuses.

La notation d’un restaurant, l’achat d’un article sur Amazon, une vente aux enchères sur Ebay, ou encore la consultation d’un moteur de recherche. Le tout éprouvé par les petits avatars qui peuplent le monde d’Internet et qui semblent constamment suivre des yeux le curseur d’une souris.

Encore très mystérieuse et entre-aperçue dans la bande-annonce, la nouvelle héroïne qui guidera Ralph et Vanellope à travers les couloirs du Net est également très prometteuse. Baptisée Yesss, cet algorithme chargée de découvrir les contenus qui font le buzz et de les mettre en ligne peut changer de coiffure et de vêtements à volonté.

La meilleure parodie de Disney jamais réalisée ?


Dans un monde où tout est possible et où les frontières qui séparent les franchises n’ont plus cours, pourquoi se priver de faire cohabiter C-3PO, Iron Man et Blanche-Neige ?

Lors d’une séquence esquissée dans la BA de Ralph 2.0, et intégralement dévoilée lors de la présentation d'hier matin, les studios Disney s’en sont donné à cœur joie. Perdue dans les allées aux allures de comic-con du site OhMyDisney.com, Vanellope tombe nez à nez avec toutes les princesses Disney, rassemblées dans le même salon.

"Nous les avons toutes re-designées pour créer leurs versions d’Internet," raconte Kira Lehtomaki. "Même Anna, Elsa et Raiponce qui étaient déjà en CGI. Nous voulions qu’elles aient l’air de vivre toutes ensemble dans ce monde. Et bien sûr, les princesses dessinées à la main n’avaient jamais été animées en CGI. Ça a été un défi intimidant. Mais nous avons tellement d’artistes talentueux. (…) La recherche a été la clé, et personnellement, j’ai plongé la tête la première dans cette piscine de princesses. C’était vraiment très amusant de revenir à cette époque-là. Nous avons une bibliothèque de recherche en animation où l’on garde tous les dessins originaux des vieux films. Nous avons étudié tous les tests au crayon des scènes originales, la gestuelle de chaque princesse, et nous avons parlé avec leurs voix originales en nous demandant ce qui faisait la personnalité de chacune, et quels seraient ses rapports avec les autres. C’était très intéressant d’avoir leur point de vue sur la question."

Comme on pouvait s’en douter, les quelques secondes de la bande-annonce ne représentent qu’un bref aperçu d’une scène que l’on pourrait qualifier de meilleure parodie Disney jamais réalisée. En jouant sur les clichés, les chansons, les lieux communs et même certains défauts de leurs célèbres personnages, les animateurs ont réussi à faire hurler de rire le public du festival sans pour autant dérober à leurs princesses la moindre once de magie.

Les promesses de Ralph 2.0 parviendront-elles à se concrétiser pendant tout le long métrage ? Il faudra encore patienter jusqu’au 23 janvier 2019 pour le savoir…

En attendant, (re)découvrez la bande-annonce du film...